Haïti: l’Association des Pharmaciens d’Haïti salue la saisie d’un lot de médicaments expirés

0 65

L’Association des Pharmaciens d’Haïti applaudit la saisie d’un lot de médicaments expirés le samedi 19 mars à Morne Cabri, Croix-des-Bouquets. Toutefois, le président de l’APH ne crie pas victoire. Pierre Hugue Saint-Jean appelle à la création d’une brigade policière contre le trafic de faux médicaments.

Arrestation un mini bus transportant des médicaments expirés

Les médicaments expirés représentent un danger pour la population, indique Pierre Hugue Saint-Jean. Selon ses explications, la consommation d’un médicament avarié peut provoquer des conséquences graves et conduire même jusqu’au décès.

En ce sens, il dit saluer le coup de la police conduisant à la saisie de 309 caisses de médicaments expirés. Il s’agit de Cefoxitin injectable, Heparin Injectable et Paraplantin.

Toutefois, le pharmacien dit ne pas crier victoire, lors d’un entretien téléphonique avec la rédaction de Presslakay ce lundi 21 mars.

Le dirigeant de l’APH croit que la solution à cette pratique passe par la mise en place d’une structure policière chargée de lutter contre la vente de médicaments avariés.

En ce sens, Pierre Hugue Saint-Jean propose la création d’une brigade qui serait identifiée ainsi: Brigade de Lutte contre le Trafic de Faux Médicaments ( BLTFM) .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More