Haïti: le Canada et les États-Unis sont sur le point de mettre un terme au règne des politiciens corrompus

0 329

Des politiques haïtiens sont dans la tourmente. Si les effets des sanctions se font déjà sentir, les Etats-Unis ajoutent deux autres politiques dans la liste des sanctionnés. Il s’agit de Rony Celestin, sénateur en fonction et Hervé Fourcand ex sénateur. L’annonce a été faite le vendredi 2 décembre 2022 par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du Département du Trésor américain.

Selon un communiqué, les autorités américaines ont désigné Célestin et Fourcand pour s’être livrés ou avoir tenté de se livrer à des activités ou à des transactions qui ont matériellement contribué ou présentent un risque significatif de contribuer matériellement à la prolifération internationale des drogues illicites ou de leurs moyens de production.

« Rony Célestin et Richard Fourcand sont deux autres exemples de politiciens haïtiens corrompus abusant de leur pouvoir pour poursuivre les activités de trafic de drogue dans la région », a déclaré le sous-secrétaire au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, Brian E. Nelson.

L’OFAC dispose d’informations indiquant que Célestin se livre à des activités de trafic international de drogue. Il a utilisé sa position politique pour orchestrer l’importation de drogues du Vénézuela en Haïti, ainsi que l’exportation de drogues vers les États-Unis et les Bahamas, poursuit le département du trésor.

L’OFAC dispose également d’informations indiquant que Fourcand se livre à des activités de trafic international de drogue. Il utilise son propre avion pour transporter de la drogue dans le sud d’Haïti. Fourcand a tenté d’utiliser son influence politique pour installer à des postes gouvernementaux des personnes susceptibles de faciliter ses activités de trafic de drogue.

Les premiers effets des sanctions se font sentir

Au moins huit personnalités politiques sont déjà sous les sanctions. Mais si certains se demandaient ce qui allait arriver par la suite, les premiers effets des sanctions se font déjà sentir en Haïti. Jean Henry Céant, ancien premier ministre de Jovenel Moïse fait déjà les frais.

Les comptes bancaires de Jean Henry Céant détenus à la Sogebank sont donc pour l’heure bloqués. Dans des documents en circulation sur les réseaux, la Sogebank a informé le concerné de la décision de mettre un terme dans sa relation avec la banque.

Selon nos informations, le fait pour ses politiciens sanctionnés d’êtres dans le système bancaire Haïtien risque de compromettre le rapport entre celles d’Haïti et les Banques étrangères.

C’est exactement ce qui s’est passé avec Jean Henry Céant qui a crié au scandale.

Si d’autres concernés n’ont pas rendu public la décision des banques, selon nos informations, il s’agit d’une mesure adoptée au plus au niveau de l’Association Professionnelle des Banquiers.

L’Etat haïtien veut s’approprier des dossiers

Malgré une justice haïtienne au banc des accusés, le ministère de la justice dit vouloir rapatrier le dossier. Et cela a même valu une lettre de félicitation de Jean Henry Céant à la nouvelle ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète Milcé.

Cette dernière avait laissé entendre la semaine écoulée que le gouvernement travaillait avec une batterie d’avocats en vue de mieux saisir le dossier.

« Vous venez de poser un acte de grandeur au nom du gouvernement haïtien. Il vous honore parce que justement votre quête constitue elle-même un désaveu à l’arbitraire du Gouvernement Canadien qui a, semble-t-il, agi en dehors des normes et du respect de notre souveraineté de peuple », avait écrit le notaire dans une lettre.

Dans l’opinion, cette démarche de la ministre de la justice n’a pas été bien vue. De nombreux citoyens interrogés par notre rédaction disent estimer que cette justice malade ne pourra traiter un dossier d’un si grande importance dans un contexte où les juges sont décriés ou la justice est offerte au plus offrant ou le pouvoir judiciaire est contrôlé par l’exécutif.

Avec ses sanctions imposées aux politiciens haïtiens, plus d’un entrevoit l’arrivée d’une nouvelle classe politique plus consciente de la réalité du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :