Haïti: Le CCRIF versera 40 millions de dollars US à Haïti après le séisme dévastateur du 14 août

0 48
Subscribe to our newsletter

Le CCRIF SPC versera environ 40 millions de dollars américains au gouvernement d’Haïti à la suite du tremblement de terre dévastateur de magnitude 7,2 qui a frappé Haïti le 14 août 2021, affectant considérablement plusieurs villes du pays.

Ce paiement représente la limite de couverture totale en vertu de la police d’assurance paramétrique du pays pour les tremblements de terre pour l’année d’assurance 2021/22. Les polices d’assurance du CCRIF étant paramétriques, les versements sont effectués dans les 14 jours suivant un événement. Pour commencer à soutenir le peuple haïtien le plus rapidement possible, le CCRIF fournira une première tranche de 15 millions de dollars au gouvernement dans la semaine suivant l’événement et le montant restant d’environ 25 millions de dollars dans la fenêtre de 14 jours, pour permettre la vérification indépendante des résultats du modèle.

Le CCRIF continuera à fournir une couverture contre les tremblements de terre à Haïti pour le reste de l’année d’assurance qui se termine le 31 mai 2022, en vertu d’une caractéristique spéciale de la police contre les tremblements de terre connue sous le nom de rétablissement de la couverture assurée (RSIC). Le RSIC, introduit par le CCRIF en 2017, permet d’accéder à la couverture une fois que la limite de couverture maximale d’un pays a été atteinte.

Selon le ministre de l’Économie et des Finances d’Haïti, Michel Patrick Boisvert, « Le versement du CCRIF à la République d’Haïti à la suite du séisme du 14 août 2021, permettra de financer des activités gouvernementales rapides et tangibles visant à soutenir les pauvres et les vulnérables touchés par le tremblement de terre dans la région du Grand Sud.

Compte tenu de la prolifération et de la récurrence des catastrophes naturelles, l’accès aux polices d’assurance paramétriques proposées par le CCRIF et d’autres mécanismes de financement des risques permet de mieux gérer l’impact de ces catastrophes sur les finances publiques et de renforcer la résilience financière à moyen terme. Pour un pays comme Haïti, qui est exposé à de multiples risques de catastrophes naturelles, il est impératif pour nous d’adopter des mesures préventives pour réduire la vulnérabilité aux chocs, tout en améliorant la préparation et la réponse aux catastrophes.

Le séisme du 14 août était centré près de Petit-Troup de Nippes, à environ 78 miles à l’ouest de la capitale Port-au-Prince et a libéré environ deux fois plus d’énergie que le séisme de 7,3 qui a touché le pays en 2010. Les deux séismes se sont produits sur la même ligne de faille, mais le tremblement de terre de 2010 s’est produit plus près de la capitale, à environ 15 miles à l’Ouest de Port-au-Prince.

En 2010, le gouvernement d’Haïti a reçu un versement de 7,8 millions de dollars du CCRIF à la suite de ce tremblement de terre. Depuis 2010, le gouvernement d’Haïti a continué d’augmenter sa couverture d’assurance paramétrique pour les tremblements de terre, l’augmentation cumulée étant d’environ 400 %. Cette couverture accrue a été rendue possible grâce au soutien des primes initialement fourni par le gouvernement du Canada, puis par la Banque de développement des Caraïbes, qui a payé en totalité ou en partie les primes d’assurance d’Haïti pour les tremblements de terre, les cyclones tropicaux et les précipitations excessives.

Ce versement actuel à Haïti représentera le plus gros versement unique du CCRIF à ce jour. Depuis sa création en 2007, la Facilité a effectué 53 versements totalisant 242,4 millions de dollars US à 16 de ses 23 membres. Parmi ceux-ci, Haïti a reçu cinq versements totalisant 78,3 millions de dollars (32 pour cent du total des versements). Ce versement récent est une preuve supplémentaire du succès du partenariat impliquant les gouvernements membres, les donateurs qui soutiennent le CCRIF et la communauté de la réassurance, pour aider les pays à mieux accéder au financement des risques de catastrophe et à réduire la volatilité budgétaire à la suite de catastrophes naturelles.

Depuis le début de la saison des ouragans de l’Atlantique 2021, Haïti a été touché par les cyclones tropicaux Elsa et Fred. Haïti a reçu un paiement d’environ $343 000 US au titre de la couverture de franchise agrégée (ADC) de sa police contre les cyclones tropicaux à la suite de TC Elsa. L’ADC fournit un paiement minimum pour les événements qui ne sont pas suffisants pour déclencher la politique d’un pays contre les cyclones tropicaux mais pour lesquels des pertes sur le terrain sont enregistrées par un gouvernement membre.

À la suite du séisme de 2010, le versement du CCRIF, versé dans les 14 jours suivant l’événement, a été la première forme de liquidité reçue par le gouvernement. Les fonds ont été utilisés pour faire tourner les rouages du gouvernement pour le paiement des salaires du personnel médical et des secouristes/d’urgence, l’assistance médicale aux personnes touchées, le nettoyage des débris et la sécurité civile.

Bien que le CCRIF agisse comme une couverture de sécurité pour les pays en période de catastrophes naturelles, il n’a pas été conçu pour couvrir toutes les pertes sur le terrain. Il est plutôt destiné à combler le déficit de liquidité et à fournir aux gouvernements une injection rapide de liquidités pour leur permettre de soutenir les plus vulnérables de leurs populations et de commencer des efforts de relèvement précoce immédiatement après une catastrophe naturelle, avant d’accéder à d’autres ressources à long terme.

Les sympathies du Conseil, de la Direction et de l’équipe opérationnelle du CCRIF accompagnent le Gouvernement et le peuple d’Haïti en ce moment. Selon le PDG du CCRIF, Isaac Anthony : « Nos pensées et nos prières accompagnent le peuple haïtien, conscient de l’environnement à risques multiples dans lequel il se trouve. Le CCRIF est heureux de pouvoir soutenir Haïti en cas de besoin, en fournissant ces fonds qui peuvent être utilisés pour aider à répondre aux priorités les plus urgentes du pays. Nous continuons de surveiller de près la situation globale en Haïti, y compris le passage du cyclone tropical Grace et ses impacts potentiels sur le pays et nous sommes prêts à soutenir davantage notre pays membre et sa population en cette période de crise.»

Au niveau local, le CCRIF continuera à soutenir les ONG locales en Haïti alors qu’elles travaillent dans leurs communautés pour aller de l’avant plus fort pour réduire la vulnérabilité et renforcer la résilience au sein des communautés locales. Le CCRIF a accordé 11 subventions totalisant plus de $340 000 US à des ONG en Haïti pour mettre en œuvre des projets de réduction des risques de catastrophe, d’adaptation au changement climatique et de durabilité environnementale.

En conséquence, le CCRIF contactera ses partenaires locaux sur le terrain pour déterminer comment les communautés dans lesquelles ils opèrent ont été affectées par ce récent tremblement de terre et identifier un soutien supplémentaire que le Fonds peut fournir dans le cadre de son programme de petites subventions.

Robinson JEROME

Référence: CCRIF

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More