Haïti: le Choléra prend déjà du champ dans un pays miné par une crise politique

0 21

Le Choléra poursuit déjà sa course dans le pays. Au moins 68 personnes ont déjà été atteintes selon l’Organisation Médecins Sans Frontières qui annonce qu’elle ouvre déjà des centres de traitements. Mais le pire dans tout ça, certaines zones touchées ne sont pas accessibles aux autorités sanitaires.

Résurgence du choléra en Haïti
Résurgence de la maladie choléra en Haïti/ photo archive

Si le ministre de la Santé Publique et de la Population et le directeur général du ministère ne s’entendent pas sur les chiffres des personnes victimes, les organisations internationales évoluant dans le domaine de la santé en Haïti confirment que la maladie gagne déjà du terrain en Haïti.

Médecins Sans Frontières annonce avoir ouvert dans la capitale haïtienne des unités de traitement du choléra de 10 lits dans le quartier de Brooklyn et 20 lits au centre d’urgence MSF de Turgeau et un centre de traitement du choléra (CTC) d’une capacité de 50 lits à l’hôpital MSF de Cité Soleil, auxquels s’ajoutent des points de distributions de solutions de réhydratation orales (SRO). Le CTC de Cité Soleil est prêt à recevoir de nouveaux patients atteints de choléra, les autres unités étant déjà saturées.

Des cas enregistrés dans des zones inaccessibles dans la capitale

Des quartiers de Cité Soleil et de Port-au-Prince ont déjà eu plusieurs cas de choléra. Mais certaines de ces zones sont inaccessibles par rapport aux mouvements de gangs. C’est le cas de Village de Dieu où au moins un cas a été recensé selon le Dr William Pape du Centre Gheskio.

En effet, le médecin annonce que Geskhio va rouvrir son centre en vue de recevoir les patients mais regrette que le pays fait face à une crise de carburant qui empêche aux centres de fonctionner comme ça droit. En ce sens, il appelle à libérer le carburant en vue de faciliter la prise en charge des victimes.

Cependant, il dit reconnaître que le fait que le transport en commun est pour l’heure paralyser cela empêche la propagation de la maladie mais dit souhaiter que le problème soit résolu en vue d’aider ceux qui sont dans le besoin au plus vite. Car si rien n’est fait pour contrer la propagation rapide de la maladie, le pays risque de connaître le pire.

Les Nations-Unies approvisionnent déjà des centres en intrants

Comme elles l’avaient annoncé dimanche dans un communiqué, les Nations-Unies viennent déjà en aide au pays en délivrant plusieurs tonnes d’intrants à Médecins Sans Frontières pour la prise en charge des personnes qui sont déjà dans ces centres déjà installés pour assurer les soins des personnes atteintes.

En vue d’éviter la propagation de la maladie, l’OPS-OMS annonce avoir déjà participé à des activités visant à désinfecter des foyers de choléra en Haïti sans toutefois préciser les zones désinfectées.

Mais les zones prises en otage par les groupes armés déjà difficiles d’accès vont être doublement victimes si le passage n’est accordé aux équipes de secours qui sont déjà mobilisés pour aller aux chevets des victimes.

Il revient à la population de prendre en considération les principes sanitaires pour ne pas être victime, dans un contexte où les hôpitaux sont fermés pour la plupart.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :