Haïti: le Conseil Présidentiel de Transition inscrit la «décentralisation» dans son agenda

Conseil Présidentiel Transition ( CPT )

Afin de favoriser la reprise des activités économiques dans le Grand Nord, le Conseil Présidentiel de Transition, la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Nord et l’Organisation de Gestion de la destination Nord d’Haïti ont organisé une séance de travail, le vendredi 17 mai dernier.

Avec les Conseillers Présidentiels, une question est désormais à l’ordre du jour : la décentralisation. Permettre à ce que les régions du Grand Nord et du Grand Sud ne dépendent plus de la capitale, faciliter la reprise des activités commerciales dans ces zones sont les objectifs fixés par les membres de la nouvelle structure politique qui dirige à présent le pays.

C’est dans cet optique que des membres du Conseil Présidentiel de Transition ont rencontré, vendredi 17 mai 2024, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Nord et l’Organisation de Gestion de la destination Nord d’Haiti dans le cadre d’une importante séance de travail.

Les Conseillers-Présidents Fritz Alphonse JEAN et Emmanuel VERTILAIRE ont discuté avec des membres de ces organismes montrant ainsi la détermination du CPT à tout mettre en oeuvre afin de favoriser la reprise des activités économiques et touristiques dans le Grand Nord.

Les discussions ont porté notamment sur la nécessité d’améliorer les infrastructures dans la région, de contribuer au renforcement de la PNH locale et de promouvoir la création d’un site de décharge.

“La décentralisation est devenue incontournable et des décisions doivent être prises de toute urgence dans l’intérêt de la population”, ont soutenu les Conseillers qui plaident aussi en faveur d’un contrôle rigoureux de ceux qui entrent dans le pays par nos ports et aéroports.

“Il est inacceptable qu’en 2024, les régions Nord et Sud ne disposent pas d’un Terminal opérationnel », ont affirmé les Conseillers-Présidents précisant que des dispositions doivent être prises en ce sens.

Alors que les Conseillers-Présidents mettent à l’ordre du jour la décentralisation parmi les décisions à prendre, il est important de souligner que les régions du Grand Nord et du Grand Sud font actuellement face à une situation de migration. Des milliers de personnes qui fuient les violences perpétrées par les bandes criminelles dans la région métropolitaine décident de se rendre dans ces communes éloignées qui manquent d’infrastructures. Ce qui les rend davantage vulnérables.

LIRE AUSSI

PressLakay