Haïti: Le département de l’Artibonite livré aux bandits, la population aux abois

<em>Haïti: Le département de l'Artibonite livré aux bandits, la population aux abois</em>

Dans le département de l’Artibonite, depuis un certain temps, la peur s’installe avec les groupes armés qui prennent place dans des communes. Au fil des temps, les groupes armés gagnent en territoire et ont désormais quasiment le contrôle de presque tout le département. C’est le cas de Verrettes qui vient de connaître de nouveaux crimes dans la soirée du mercredi 8 février 2023.

L’assassinat des policiers à Liancourt c’est la goutte d’eau qui fait renverser la vase puisque la population avait déjà tous les maux du monnde. Si l’arrivée de Bruce Myrtil comme directeur départemental de la PNH du département de l’Artibonite avait donné l’espoir que tout pourrait aller mieux, les événements ayant emporté les six policiers furent un choc pour la population et pour les policiers dans le département.

<em>Haïti: Le département de l'Artibonite livré aux bandits, la population aux abois</em>

Si des unités spécialisées de la police étaient allées apporter du renfort dans l’Artibonite et une délégation du haut commandement y était aussi pour remobliser les troupes, les policiers ont abandonné pour la plupart des commissariats en signe de protestation contre l’assassinat de leurs frères d’armes. Et pour ne rien arranger, les bandits continuent de frapper fort dans des communes.

À Liancourt, au moins trois personnes ont été tuées mardi. Parmi elles, une écolière a reçu des projectiles alorsqu’elle était dans une salle de classe. Les autorités ont perdu le contrôle de l’Artibonite. Des camions citernes transportant de produits pétroliers détournés par les civils armés de la base grand Grif qui détient certaines communes en otage, selon des témoignages.

Une soirée noire à Verrettes

En dépit des bouleversements ayant marqués certaines communes, les dispositions de la police n’ont toujours pas donné de résultats. Et dans la commune de Verrettes, la base Gran Grif a fait des morts et des blessés dans la soirée du mercredi 8 février 2023.

Selon des témoignages parvenus à notre rédaction, les civils armés ont exterminé pas moins de 8 personnes dans la commune de Verrettes, blessé d’autres puis partir avec des citoyens et leurs familles n’ont pour l’heure aucune nouvelle de ces personnes désormais portées disparues.

Le pire dans tout cela, les actes sont commis par des individus circulant à bord d’un véhicule appartenant à l’institution policière. Ledit véhicule a été volé lors de la dernière opération policière ratée à Liancourt.

Des appels sont lancés auprès de la police pour venir en aide à la population Liancourtoise qui est menacée par les civils armés de la base Gran Grif qui annonce qu’ils vont retourner une fois de plus dans la commune.

La police doit revoir sa stratégie dans l’Artibonite

<em>Haïti: Le département de l'Artibonite livré aux bandits, la population aux abois</em>
Petite rivière de l’Artibonite

Liancourt, Petite Rivière de l’Artibonite, Verrettes entre autres communes du département en détresse face à l’action des groupes armés. Des groupes armés qui mettent en déroute déjà la police et les stratégies mises en place par la nouvelle équipe dirigeante de la police dans le département ne donnent pas encore de résulats.

Ainsi donc, nous pensons que face à ce que représente le département de l’Artibonite dans le domaine de l’agriculture, (les autorités) ne devraient pas laisser périr ce département au potentiel agricole indéniable.

Il fallait aussi envoyer des renforts de poids pour déloger les groupes armés qui ont, selon nos informations, de relations avec des anciens parlementaires du département de l’Artibonite. Certains d’entre eux Sony reprochés d’avoir monté ses groupes de malfrats avec de vocations électoralistes.

Si plus d’un souhaite qu’une intervention rapide soit faite pour les communes mentionnées plus haut, d’autres sont sceptiques quant à la réussite des probables actions policières qui ont déjà de nombreuses équations dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince à réagir.

LIRE AUSSI

PressLakay