Haïti: le gouvernement mécontent de la rencontre entre Luis Almagro et d’anciens officiels haïtiens 

Luis Almagro et Jean Victor Généus

Le gouvernement haïtien à travers la chancellerie, adresse une correspondance à Luis Almagro, secrétaire général de l’Organisation des États Américains, pour désapprouver la rencontre tenue, à New-York, avec plusieurs anciens dirigeants sous la présidence du feu Jovenel Moïse, le jeudi 27 janvier 2022. Cette démarche participe à une manoeuvre visant à déstabiliser le pays, dénonce le ministre des affaires étrangères et des cultes, Jean-Victor Généus.

Luis Almagro et Jean Victor Généus
SG de l’OEA Luis Almagro et le chancelier haïtien Jn V. Généus

Les anciens dirigeants et Jovenelistes, Dr Claude Joseph, Me Rockfeller Vincent et Me Bedford Claude se sont entretenus avec le Secrétaire Général de l’Organisation des États Américains, au siège de l’institution à New-York. Ils ont discuté sur la nécessité d’adopter des mesures à travers l’organisation hémisphèrique en vue de l’avancement de l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse. 

Les échanges entre Luis Almagro et les anciens officiels haïtiens provoquent le mécontentement du gouvernement d’Ariel Henry. 

Au nom de l’équipe gouvernementale, le ministre des affaires étrangères et des cultes, exhorte le secrétaire général de l’OEA à ne pas encourager de telles démarches.

Jean-Victor Généus voit dans cette initiative une manoeuvre visant à créer une situation d’instabilité en Haïti.

Le chancelier haïtien dit croire de préférence que le pays a besoin d’un climat politique stable propice à l’organisation des prochaines élections. 

En ce sens, Jean-Victor Généus demande au numéro I de l’OEA d’accompagner les autorités de Port-au-Prince dans le processus visant la réalisation des prochains scrutins.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay