Haïti: Le local du Réseau National de Défense des Droits Humains objet d’attaque armée

Haïti: Le local du Réseau National de Défense des Droits Humains objet d'attaque armée

Dans une correspondance à l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) informe que le vendredi 18 août 2023, un agent de la PNH affecté à POLIFRONT, accompagné d’un individu lourdement armé ont tiré en direction des locaux de l’organisation.

Haïti: Le local du Réseau National de Défense des Droits Humains objet d'attaque armée

Cette attaque a été perpétrée dans l’après-midi aux environs de deux heures après la publication du rapport du RNDDH portant sur les derniers actes de violence perpétrés dans plusieurs localités du département de l’Artibonite et de l’Ouest dont Carrefour-Feuilles, lit-on dans cette lettre.

La barrière principale des locaux du RNDDH porte les impacts de 5 balles et un panneau solaire de l’organisation, installé sur le toit du bâtiment, a aussi été troué par balle endommageant le système d’énergie électrique de l’organisation.

Ces dégâts ont été constatés par la magistrate de paix Christine Doréus affectée au Tribunal de Paix Section Est, après le procès verbal de constat dressé en date du lundi 21 août 2023 et photos des impacts de balles susmentionnés.

Tel que mentionné dans son rapport du 18 août 2023, le RNDDH reste convaincu que les gangs armés ont été activés au cours de la première partie du mois d’août 2023 par les autorités étatiques et le CSPN en vue de maintenir un climat de terreur dans le pays, dans l’objectif de justifier la demande d’intervention militaire étrangère qui avait été produite en octobre 2022 par le Premier Ministre de facto Ariel Henry.

Le RNDDH estime de son devoir de dénoncer cet état de fait ainsi que toutes les violations massives de droits humains commises par les autorités étatiques et par l’institution policière qui choisissent de protéger les bandits armés et d’abandonner la population à la fureur de ces derniers.

Le RNDDH vous saurez donc gré d’informer le policier fautif de sa volonté de continuer à dénoncer les autorités étatiques et la Police Nationale d’Haïti ce, en dépit de sa tentative échouée de leur faire plaisir, en s’attaquant aux locaux de l’organisation.

Le RNDDH dit prendre au sérieux cette attaque dirigée contre ses locaux et sollicite de l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH) l’ouverture d’une enquête en vue de fixer les responsabilités.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay