Haïti: le marché de l’Internet ou le marché de l’arnaque autorisée

0 19

Le monde est à l’heure du numérique. L’internet joue un rôle prépondérant dans le quotidien de tous. Ici en Haïti, depuis environ une dizaine d’années, nous faisons aussi l’usage de cette technologie. Mais la qualité de service des compagnies fournisseuses d’internet laisse à désirer.

le marché de l’internet en Haïti ou le marché de l’arnaque

La majeure partie de la population haïtienne utilise un smartphone. Et dans la plupart des cas branché sur internet pour des échanges qui se font à travers les applications comme Whatsapp, Instagram, Facebook, entre autres. D’autres pour faire fonctionner leurs institutions. Si les compagnies vendent du service d’internet, la qualité du service en est le nœud gordien.

En ce sens les témoignages ne manquent pas. Les utilisateurs de la Natcom ou de la Digicel ne savent pas à quel saint se vouer. Les autres compagnies comme Hainet n’est pas en reste.

 » Moi j’habite à Delmas. En plein cœur de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Je dépense en moyenne 68 gourdes par jour pour un plan à la Digicel. On me donne une quantité d’internet. Parfois on ne peut même pas envoyer un message voire aller sur YouTube ou faire autre chose nécessitant une plus grande quantité d’internet », dénonce Albert Sanon ajoutant que la situation n’est pas différente avec la Natcom.

Les compagnies nous trompent dans une question de 4G

Les compagnies de téléphones se targuent de donner des services d’internet à grande vitesse. Mais pour certains connaisseurs de la question, nous sommes loin des 4G.

 » Je pense que ce qu’on fait en Haïti est grave. Le pire dans tout ça, le CONATEL comme organe régulateur est passé à côté de sa mission. Le pays a besoin de compagnies sérieuses qui ne vont pas nous vendre ce qu’elles n’ont pas », affirme Lindo, expert en NTIC ( nom d’emprunt ).

Space X/ Starlink, comme planche de salut

Comme l’avaient souhaité de nombreuses personnes ou institutions qui payent des services d’Internet de mauvaises qualités, le salut pourrait venir de Space X/ Starlink.

En effet, le CONATEL annonce avoir trouvé un accord avec le géant américain en ce sens.

Selon l’organe régulateur, Space X/ Starlink est un service satellite large bande pour l’accès à l’internet. Il comprend une constellation de 4 408 satellites à orbite terrestre basse avec une latence réduite.

Après l’examen du dossier et dans l’intérim, le CONATEL informe avoir approuvé l’initiative de Space X/Starlink d’équiper en Haïti pour des essais pilotes 20 sites de la Direction de la protection civile sur une période de quatre mois et cinq autres sites pour une période de deux ans. De quoi finir avec la péripétie ? On n’en sait pas encore.

En attendant l’arrivée d’autres entreprises pouvant faire avancer la concurrence, celles qui sont sur le terrain continuent de torpiller la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More