Haiti: les crimes passionnels sont en hausse, les filles, principales victimes

0 24

Les crimes passionnels sont en hausse en Haiti durant l’année 2021. Plus d’une dizaine de cas ont été recensés. Dans la plupart de ces cas, les filles sont les principales victimes. Sherley Monfort, une jeune fille tuée à coup de couteau par son petit ami, est un témoignage vivant. 

Depuis le début de l’année 2021, les crimes passionnels battent leur  plein fouet en Haïti. Les principales victimes sont toutefois des femmes . Cette féminicide est liée fréquemment à des causes de jalousie selon certains chercheurs. La première victime de l’année 2021 était Sherley Monfort, tuée à coup  de couteau le 1er janvier dans la zone de Canapé Vert par son petit ami. Depuis, cette machine poursuit sa course vers d’autres victimes .

 Il ne passe un mois sans recevoir la nouvelle de décès d’une femme pour ce motif. Cependant, Haïti n’est pas le seul pays ou ce phénomène fait la rage, une femme a été brulée vive par son mari en plein jour dans la rue d’un village du Sud-Ouest de la France.
 « Arretez-de tuer les femmes, Stop féminicide  » Peut- on lire dans une pancarte portée par des militantes féministes lors d’un rassemblement le 7 mars 2021. Au Québec, province du Canada on compte déjà 10 cas de féminicide .

En Haïti, Le Ministère à la Condition Féminine et au Droit de la Femme ( MCFDF) dans une note publiée le vendredi 7 mai 2021 s’est dit :  » alarmé et même indigné devant la montée des cas de féminicide dans le pays « . Personne n’est exempt du crime passionnel en Haïti. Plus d’un pense qu’au coté de la justice qui  doit prendre des sanctions à l’égard des meurtriers en vue d’endiguer ce phénomène. Les organisations des droits humains ont aussi leurs mots.

Newsletter
Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Newsletter

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More