Haïti-Manifestation: une nouvelle journée morte; des scènes de pillage enregistrées

0 331

_Le pays connaît une crise sans précédent depuis l’annonce de l’augmentation du prix du carburant et l’officialisation des nouveaux prix. Et comme annoncé, la journée du jeudi avait une tournure bien différente. Des scènes de pillage ont été enregistrées et des résidences ont été attaquées. Cependant, le gouvernement maintient sa décision.

Manifestation de rues à Port-au-Prince
Manifestation de rues à Port-au-Prince contre la hausse du prix du carburant/ cp: EMH

Comme pour mardi et mercredi, ce jeudi rien n’a bougé à Port-au-Prince et dans certaines villes de provinces du pays. À Delmas, le mouvement a pris de très tôt une tournure toute particulière.

Des manifestants ont attaqué les locaux de la Télévision Nationale d’Haïti. Ils ont incendié plusieurs véhicules qui se trouvaient sur la cour, ils ont emporté des batteries, incendié la génératrice de l’institution, selon un reporter de la Télévision Nationale ajoutant que sa motocyclette a été également emportée.

Sur l’autoroute de Delmas plusieurs autres institutions privées ont subi le même sort. Aux Gonaïves, la population a pillé le local de Caritas. Ils ont tout emporté sous les yeux impuissants de la Police Nationale d’Haïti. Une nouvelle pratique qui commence depuis l’officialisation des nouveaux prix du carburant à la pompe.

Après celle d’André Michel, la résidence d’Edmonde Supplice Beauzile attaquée

Marjory Michel avait déjà révélé un plan visant à incendier la maison de plusieurs proches de Ariel Henry et parmi ces proches, la dirigeante du parti Fusion, Edmonde Supplice Beauzile. Ce jeudi, des militants ont envahi la résidence de l’ancienne sénatrice à Thomassin. Ils ont saccagé la maison. Une attaque que la militante politique a confirmé sur les réseaux sociaux.

Elle s’en prend aux anciens parlementaires Youri Latortue et Nenel Cassy et Arnel Bélizaire qui, selon elle, est derrière cette attaque contre sa résidence privée. Elle souligne qu’elle a travaillé pendant plus de 20 ans pour construire sa maison, visiblement frappée de peur, Edmonde Supplice Beauzile qui dans un premier temps avait fait appel au secours dit remettre sa vie et celle de sa famille entre les mains de ces anciens parlementaires.

Il faut rappeler que Mme Edmonde Supplice est responsable du parti Fusion des Sociaux Démocrates et signataire de l’accord du 11 septembre lequel octroie au parti le poste de ministre de Travaux Publics.

Nenel Cassy tente de calmer le jeu

Accusé d’être parmi ceux qui sont derrière les attaques contre des proches d’Ariel, l’ancien parlementaire Nenel Cassy calme le jeu en donnant des conseils à ses amis de l’ancienne opposition.

« Marjory Michel, André Michel et Ricard Pierre, Aujourd’hui, je suis à l’autre bord de la rive et nous ne partageons pas la même compréhension de la situation, malgré notre long parcours. C’est la politique », admet Nenel Cassy.

« Je suis sûr que ce n’était pas notre vœu mais c’est la force des choses qui nous dicte cette réalité. Je voudrais vous réitérer que notre engagement pour le changement à côté de ce peuple meurtri, bafoué et abusé reste inchangé mais avec toujours le sens du respect. Le respect des valeurs démocratiques me dicte de présenter mes sympathies à Me. André. Frère, tu sais le respect et l’appréciation que j’ai pour toi et notre passé commun peut en témoigner », ajoute-t-il.

Ainsi, il exhorte à la prudence ces anciens camarades. Il rappelle que
la politique est comme ça: elle unie et désunie. « Je suis solidaire avec vous.
Tenez ferme mes amis » dit-il.

Les protestataires annoncent qu’ils vont amplifier d’avantage en vue d’obtenir la démission au plus vite d’Ariel Henry à la tête de la primature.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :