Haiti: Me Samuel Madistin avocat de Réginald Boulos rejette l’ordonnance de l’ULCC

Haiti: Me Samuel Madistin avocat de Réginald Boulos rejette l’ordonnance de l’ULCC

Me Samuel Madistin avocat de Réginald Boulos rejette l’ordonnance de l’ULCC ordonnant le gel des fonds des entrepreneurs de RBI. Dans une correspondance adressée au directeur général Jacques Hans Ludwidg en date du 24 juin 2021 qualifie illégale la décision de l’ULCC et exige du coup son annulation.

Après le MTVHaiti, c’est autour du cabinet Madistin de prendre position sur la demande de l’ULCC de geler plus 260 millions de gourdes pour des entrepreneurs haïtiens dont Réginald Boulos.

Selon le cabinet, l’ordonnance du directeur de l’ULCC est le fruit d’un fonctionnaire d’Etat qui invente des histoires, multiple des mensonges, dénature des faits de la cause dans le but de justifier des persécutions politiques, précise-t-il.

Me Madistin fait la leçon au directeur général de l’ULCC. « En droit des societe, une societe anonyme est une societe de capitaux et non une soceiete de personnes. En cas de faute de la societe, c’est la responsabilité de la société et de son president qui est engagé et non celle des actionnaires. Dans sa décision, l’ULCC frappe de simple actionnaires et même des personnes qui ont souscrit a des actions pourtant non libérées sont frappées par l’ULCC. Quelle ignominie », écrit-ildans cette correspondance.

Il exige le retrait de la décision de geler les fonds des entrepreneurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :