Haïti: Offrir 4 hélicos de combats aux forces de sécurité nationale, le défi lancé par Clarens Renois aux élites de la classe économique

Haïti: Offrir 4 hélicos de combats aux forces de sécurité nationale, le défi lancé par Clarens Renois aux élites de la classe économique

Le Coordinateur général du parti politique Union Nationale pour l’Integrité et la Réconciliation (UNIR), Clarens Renois invite les élites de la classe économique en Haïti à soutenir les forces de sécurité nationale dans la lutte contre le banditisme. En effet, l’homme politique et ancien candidat aux dernières élections présidentielles a lancé aux plus riches haïtiens le défi d’offrir 4 hélicos de combats et 10 chars blindés au gouvernement haïtien afin de combattre les gangs armés.

Haïti: Offrir 4 hélicos de combats aux forces de sécurité nationale, le défi lancé par Clarens Renois aux élites de la classe économique
Clarens Renois, coordonnateur du parti UNIR

«Je lance un défi aux plus riches haïtiens de réaliser une collecte pour offrir 4 hélicos de combats et 10 chars blindés aux forces de sécurité nationale. Ensuite, il faut mettre le gouvernement en demeure de mobiliser la PNH et les FAD’H contre les gangs» a-t-il écrit sur son compte Twitter, jeudi 16 mars 2023.

Alors que le gouvernement haïtien a déjà reçu deux lots de véhicules blindés commandés auprès de INKAS, une entreprise canadienne, afin d’équiper la PNH, d’après la ministre de la Justice, Emmelie Prophète MILCÉ, diverses personnalités de la classe politique et de la société civile s’interrogent sur la réaction des élites économiques du pays. Certains affirment que le secteur privé des affaires doit investir beaucoup plus dans les infrastructures sécuritaires en Haïti afin de permettre à la PNH et aux FAD’H de multiplier les opérations.

Les gangs armés continuent de s’imposer en force partout sur le territoire national. Ils kidnappent et gagnent du terrain. Le climat sécuritaire s’est largement détérioré ces derniers jours sous le regard des autorités concernées. La population est livrée à la merci des gangs. Malgré les efforts déployés par la PNH pour freiner les violences, celles-ci s’intensifient davantage et contraignent les habitants de divers quartiers de la région métropolitaine à abandonner leurs domiciles.

LIRE AUSSI

PressLakay