Haïti-Police: La PNH célèbre sa 26ème Année en demi-teinte

0 93
Subscribe to our newsletter

12 Juin 1995 – 12 Juin 2021, la Police Nationale a 26 Ans. Durant ses 26 années l’institution policière est traversée par des périodes de gloire et par tant de moments de difficultés. Des politiques de tout accabit ont détourné, par moment, la PNH de sa véritable mission. Une institution qui peine à garantir la sécurité et l’ordre public.

Environ 32 Policiers sont tués par balle de janvier à Juin 2021; soit cinq agents par mois, révèle une organisation de défense des droits humains. Une note salée pour une institution qui a deja franchi le seuil d’un quart de siècle. 

Pour marquer ce nouveau printemps,  la Direction Générale de la PNH a réalisé jeudi 11 Juin, une journée de réflexion autour de l’évolution de l’institution policière à travers les ans. Le commandant en chef, Léon Charles, en a profité pour encourager les agents à demeurer fideles à leur mission qui est de Protéger et Servir. 

Cette journée de réflexion s’est déroulée sous une tente ornée de fleurs aménagée sur la cour de la Direction Générale, à Clercine. Loin de grandes célébrations traditionnelles à l’école nationale de Police à Frère, Pétion-Ville. 

Justement parce que l’institution a essuyé ces derniers mois plein de déconvenues. Des policiers victimes dans l’exercice de leurs fonctions, des agents kidnappés dont des rançons ont été versées en échange de leur libération. L’un des drames ayant secoué la PNH au cours de l’année 2021,fut l’échec de l’opération à Village de Dieu en Mars dernier. Des membres de plusieurs unités spécialisées ont été tués et leurs cadavres ont été humiliés, de surcroît avec l’uniforme de la Police portant les emblèmes de la République.

La PNH célèbre ses 26 ans à un moment marqué par la montée en puissance des gangs. Ces derniers imposent leur loi de l’entrée Sud de la Capitale à la Croix-des-Bouquets . Il faut également souligner les bandes armées à Savien, Petite – Rivière de l’Artibonite qui terrorisent les planteurs de la vallée. 

Les différents changements opérés à la tête de la PNH n’ont pas donné les résultats escomptés. De Michel Ange Gédéon à Léon Charles en passant par Normil Rameau, le climat sécuritaire du pays continue à se dégrader. 

Dans l’une de ses dernières sorties publiques,  Léon Charles a expliqué que l’insécurité créée par des bandits armés surtout dans la 3ème circonscription de Port au Prince doit interpeller et révolter la société. Le Directeur Général de la PNH  estime que la police a joué sa partition, en facilitant la circulation. Le reste du problème est lié au social et exige l’intervention de l’état. Léon Charles  exhorte la société à s’indigner contre les actes de banditisme. 

À l’occasion du 26ème Anniversaire de l’institution Policière,  Jovenel MOÏSE invite, dans un tweet, la Police Nationale à s’organiser pour mieux répondre aux besoins sécuritaires de la Population. 

Tout compte fait , PressLakay souhaite bonne fête à tous les policiers et policières haïtiens.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More