Haïti-Politique: Nouvelle journée de protestation à Port-au-Prince, le Champ de Mars transformé en champ de bataille.

0 108

Champ de Mars, la plus grande place publique du pays a été une fois de plus, ce lundi 08 février, le lieu d’affrontements entre les militants de l’opposition politique qui réclament la tête du président Jovenel Moïse et les agents du Corps d’Intervention et de Maintien d’Ordre (CIMO). Deux (2) journalistes sont blessés des balles des soldats des Forces Armées d’Haïti (FAD’H).

Les militants, munis des photos du nouveau président désigné par l’opposition plurielle, Joseph Mécène Jean Louis s’apprêtaient à lancer un mouvement de protestation spontané au champ de Mars quand une caloge identifiée au numéro 1-00191A évacué la foule en faisant usage abusif de gaz lacrymogènes.

Pris de panique, les militants, face à ce comportement jugé indigne des policiers ont déclenché une guerre sur tout le champ de Mars. Balles réelles, balles en caoutchouc, gaz lacrymogènes, jets de pierres et de bouteilles, policiers et manifestants s’affrontent. Après environ une demi-heure, la situation allait être compliquée pour les policiers qui ont épuisé la majorité de leurs munitions, dont gaz lacrymogènes et balles caoutchouc. Ce qui allait faciliter aux militants l’accès aux périmètres établies par les forces de l’ordre.

En panne de munitions, les policiers ont abandonné le champ de bataille. Les soldats des Forces Armées d’Haïti (FAD’H) prennent le commande. Un concert de cartouche a été entendu. Une situation de panique a lieu. Militants et journalistes ont été à la recherche d’abris pour leur mettre à couvert. Suite à cette fusillade des soldats du FAD’H. Alvales Destiné du média ALTV est touché au niveau de son bras, et Meüs Jeanril de Télé PAM a été atteint lui d’une balle au ventre.

Plusieurs agents du CIMO ont agressé verbalement et physiquement des journalistes dans l’exercices de leur fonctions au champ de Mars. Parmi eux, le jeune journaliste Photographe Richard Pierrin de VeliPost et Juno7.

Maxime Louissaint.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More