Haïti-Protestation: les banques commerciales sont plus que jamais visées

0 161

Le pays se prépare à une nouvelle journée de protestation, ce mercredi 7 septembre où les banques commerciales sont principalement visées. Acussées d’avoir le monopole du marché des changes, elles sont plus que jamais dans les petits papiers des manifestants.

Agence presslakay
Agence presslakay

Après avoir organisé des manifestations anti-gouvernementales dans le Nord du pays, l’équipe de Moïse Jean Charles et plusieurs autres regroupements annoncent leur présence sur le macadam ce mercredi 7 septembre 2022.

Ce mouvement vise à réclamer la disponibilité du carburant dans les stations-service, dénoncer la hausse des prix des produits de première nécessité et exiger les banques commerciales de faciliter la baisse du dollar sur le marché des changes. Lors des premières séries de mouvements dans le Nord des banques commerciales avaient été objets de jets de pierres.

Face à cette journée de mobilisation, la Police Nationale d’Haïti a déjà pris des dispositions en vue d’assurer la sécurité des différentes banques commerciales du pays et celles qui sont dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

La peur des banquiers est palpable

L’Association Professionnelle des Banques a plus que jamais peur des menaces à répétition qui se déversent sur les banques commerciales.

Elle appelle les autorités à adopter des mesures de sécurité en vue de la protection des banques commerciales. Par ailleurs, elle menace de traduire en justice tous ceux qui profèrent des propos incendiaires à l’encontre des banques.

Une sortie qui n’a pas été suffisante pour porter les protestataires à écarter les banques commerciale dans leurs démarches visant à dénoncer les banquiers qui continuent de s’enrichir de manière illégale dans la vente du dollars.

Les billets injectés par la BRH perdus dans les nuages

Dans les 150 millions de dollars américains annoncés par la Banque Centrale, une trentaine de millions ont déjà été injectés sur le marché des changes. La BRH annonce avoir donné des billets verts aux banques commerciales.

Pourtant, ceux qui veulent acheter le dollars américains se trouvent dans de grandes difficultés. Si les banques reçoivent de billets de la part de la BRH, aucun contrôle n’est réalisé sur la vente de ces billets.

Et si le dollars connaissait une baisse ces derniers jours, il alterne entre 114 et 116 gourdes pour un dollar, selon le taux de référence de la Banque Centrale d’Haïti communiqué pour lundi et mardi.

Depuis la baisse du dollar, les sous agents de transferts eux aussi font leurs désordres. Les banques commerciales elles aussi. Cependant, les banques n’ont jamais été autant ciblées par des mouvements de rues.

La police doit mesurer l’ampleur de la situation par rapport à ce qui est annoncé même si on sait que les mouvements annoncés n’aboutissent pas à grands choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :