Haïti-santé: La campagne de vaccination contre le choléra face au scepticisme de la population

0 76

Le ministère de la santé publique et de la population a lancé le 19 décembre dernier, la campagne de vaccination contre le choléra. Et de son côté, la direction sanitaire de l’Ouest a fait le point sur cette campagne de vaccination contre le choléra dans 5 communes du département de l’Ouest. Une campagne qui heurte pour le moment au scepticisme des membres de la population dans certaines communes.

Agence presslakay
Agence presslakay

Cette campagne prend déjà place dans les communes de Port-au-Prince, Delmas, Carrefour, Tabarre et Cité soleil, selon l’assistante technique au programme élargi de vaccination à la direction sanitaire de l’Ouest, le docteur Marie Ysmaïsson Jean.

Il s’agit selon elle d’un vaccin oral qui est indiqué chez les adultes et les enfants âgés de 1 an et plus. Si la campagne est lancée dans les départements précités, elle sera intensifiée dans les dix départements du pays, à en croire les autorités haïtiennes de la santé qui soulignent que cette phase prendra fin le 28 décembre.

Suite à l’annonce de lancement de la campagne, nous avons remarqué dans plusieurs quartiers de Delmas, des agents recrutés par le MSPP pour aller à la rencontre de la population et l’encourager à prendre le vaccin. Mais dans certains cas, des membres de la population refusent tout bonnement de prendre le vaccin arguant qu’ils ne font pas confiance à ce vaccin offert il y a quelques jours par les autorités sanitaires.

« Kanpay vaksinasyon kont Kolera tanmen jounen lendi 19 la nan depatman lwès ak Sant ki se 2 kote plis moun afekte. Premye faz sa a ap fini 28 desanm. Nap jwenn vaksen an nan sant sante ki pi pre lakay nou oswa nan pòs rasanbleman yo. Ann pote Kole », apelle le MSPP tout en Remerciant des partenaires comme OPS/OMS, UNICEF, le CDC, OCHA Haïti, l’Institut Panos et la Banque interaméricaine de developpement.

Très peu de personnes vaccinées

Il s’agit d’une campagne qui est lancée dans un contexte de remontée des cas de choléra dans le pays où plus de 250 personnes sont mortes pour cette deuxième vague. Par cette campagne les autorités sanitaires disent vouloir couper la vitesse de la maladie dans le pays. Mais pas si facile.

Selon des agents engagés par le MSPP dans cette campagne, rencontrés à Delmas 31, mardi, la population ne s’emballe pas par cette initiative du MSPP.

 » Nous avions parcouru plusieurs endroits de la commune. Les citoyens meme s’ils se montrent conscients de la montée des cas de personnes atteintes de choléra, mais refusent de prendre le vaccin », a succinctement lâché Pierreline, un des agents engagés par le MSPP.

Le vaccin du choléra comme celui du coronavirus

Le ministère de la santé publique avait remis le stock de vaccin contre le coronavirus. Pour cause, les haïtiens se montraient réticents à l’idée de prendre le vaccin contre le coronavirus qui à cette époque faisait rage dans le monde avec certains décès en Haïti. Ainsi la situation est pareille pour le vaccin contre le choléra.

« Nous ne voulons pas de vaccin. On ne sait pas si ce vaccin aura des impacts sur notre Santé à l’avenir. Nous ne voulons pas être servis de cobayes », ont réagi des jeunes sur la campagne lancée.

Quant aux agents préposés à la campagne de vaccination, certains d’entre eux regrettent que la population n’ait pas été suffisamment informée de ce vaccin.

En attendant les chiffres du MSPP pour le début de cette campagne de vaccination, les agents font face au refus de certains de se faire vacciner contre le fléau du choléra qui continue de tuer dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :