Haïti-santé: l’organisation Médecins Sans Frontières s’alarme de l’augmentation des blessés par balles dans le pays

0 6

Les cas de violence augmentent dans le pays depuis le 24 avril dernier lors du début des affrontements entre gangs rivaux à la plaine du Cul-de-sac. L’ONG Médecins Sans Frontières indique avoir reçu un nombre élevé de patients blessés, soit 96 environs depuis les affrontements armés.

Médecins Sans Frontières

Selon MSF le nombre d’admissions par semaine dans le service de traumatologie a triplé par rapport à la mi-avril, et la plupart des patients sont des blessés graves, par balle, qui nécessitent des soins lourds.

Depuis la reprise des armes au niveau de la commune de Cité Soleil, Médecins Sans frontières avait fermé ses portes. Dans un communiqué l’ONG avait indiqué qu’elle ne pouvait fonctionner dans ce climat de terreur qui sévit dans la commune. Celui de Martissant était fermé bien avant en raison de la guerre des gangs.

L’ONG précise qu’en dépit de l’insécurité sévissant dans le quartier de Cité Soleil, elle avait rouvrir en urgence l’hôpital de Drouillard, dont les activités avaient été suspendues le 1er avril.

Il faut rappeler que le bilan de la guerre des gangs en Plaine selon le RNDDH est de 148 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More