Haïti-Société: paris sportifs, la nouvelle passion des jeunes aux conséquences désastreuses

0 36

Parier sur une équipe de Football, de Basket-ball entre autres devient depuis un certains temps la nouvelle passion des jeunes du pays. Partout sont installés des bureaux où les jeunes peuvent jouer et aussi via leur smartphone. À la fin de cette saison des championnats européens, de nombreux jeunes qui s’adonnent à cette pratique crachent leur indignation.

Paris sportifs, la nouvelle passion des jeunes haïtiens
paris sportifs, la nouvelle passion des jeunes haïtien

À Delmas 48, dans une grande salle, des télévisions installées. Des bancs alignés et des cabines derrières lesquelles sont constatées des jeunes filles. Là, plus d’une cinquantaine de jeunes sont présents. Ce centre offre de nombreuses possibilités aux jeunes. Certains jouent au Keno, une nouvelle forme de borlette rapide, course à cheval avec des noms de joueurs comme Messi, Cristiano et Neymar, de la roulette et même des courses de chiens.

Des va-et-vient constants, des bruits, des cris de joie et des grincements de dents à chaque tirage. D’un autre côté, se joue un match de football où chacun fiches et téléphones en main en attendant le dénouement des rencontres. Et à la fin de la journée, certains sont rentrées brédouilles.

Des témoignages émouvants

Jackson, jeune universitaire, étudiant en 3ème année des Sciences comptables au niveau d’une université privée de Port-au-Prince. Il partage son expérience dans le jeu qu’il joue depuis environ deux ans.

 » Au départ je n’avais pas compris le jeu. Quand mes amis en parlent et racontent le gain qu’il procure, je voulais aussi le comprendre et le jouer. Un bon jour, je demandais à l’un d’entre-eux de me montrer comment m’y prendre. Et depuis je joue avec passion. Parfois je gagne mais assez je perds de très fortes sommes. Pour cette saison européenne la chose n’a pas été si belle », raconte t-il.

De son côté , Marvens, 25 ans, parie assez souvent mais c’est quand il y a matchs de football. Il ne joue pas les autres jeux. Lui aussi partage son expérience dans le jeu.

 » Dès le commencement, j’avais gagné 15 mille gourdes alors que j’avais choisi 6 équipes sur lesquelles, victoire, double chance et buts. Au final tous mes calculs étaient bons.
Un autre jour j’avais gagné dix mille gourdes. Pour cette saison de football européen, j’ai beaucoup perdu », a t-il souligné tout en ajoutant;

 » Un jour mon papa m’avait donné 25 mille gourdes pour faire un dépôt sur le compte bancaire de mon université, arrivant dans un bureau, j’ai perdu 7500 gourdes. Ne plus rien faire j’ai déposé la somme restante sur le compte », se souvient le natif de Delmas.

Les bureaux de paris se multiplient à Port-au-Prince comme dans les villes de province

De Paryaj Pam à Paryaj Lakay en passant par Bèl Paryaj, les bureaux de jeux pullulent dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince comme dans les villes de province. Dans la commune de Delmas uniquement, Paryaj Pam compte une vingtaine de bureau, presqu’une dizaine dans la ville des Cayes.

 » Dans ces types de jeux de hasard, le bureau ne perd pas facilement. Ca peut arriver que l’on ne gagne pas comme souhaité. j’ai ouvert un bureau dans le Sud ça fait un an environ. J’ai employé des gens, location d’un espace pour loger le bureau, internet, génératrice, c’était un gros investissement. Mais je peux dire que ça marche plutôt bien. Personne n’irait faire un si grand investissement s’il n’avait pas la garantie qu’elle n’allait pas perdre son argent », a t-il expliqué lors d’un entretien par téléphone.

Si les jeux prennent de plus d’ampleur dans le pays, il faut signaler que l’organe régulateur des jeux de hasard perd de plus en plus le contrôle du marché. Certains bureaux fonctionnent en déhors d’une reconnaissance de la loterie de l’État Haïtien. Dans certains bureaux que nous avions passé dans le cadre de ce travail, des adolescents ont été remarqués. Ils jouent au même rythme que les jeunes et les adultes ce jeu réservé à ceux qui ont 18 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More