Haïti, un pays livré aux trafiquants d’armes et de munitions

0 49

En moins d’une semaine, deux saisies d’armes et de munitions ont eu lieu à Port-de-Paix, département du Nord-ouest. Des milliers de cartouches ont été récupérés par les autorités. Hier mercredi, des containeurs contenant des armes et munitions été découverts à la douane de Port-au-Prince. Et ce jeudi, les autorités douanières, judiciaires et policières ont fouillé les conteneurs. Haïti devient un terrain propice au trafic d’armes et de munitions.

Saisies d’armes et de munitions dans les douanes en Haïti

Le pays n’est pas en guerre. C’est du moins ce que pensent certains citoyens. Mais la réalité du terrain montre une réalité bien différente. Nos Douanes deviennent de véritables lieux de trafics d’armes et munitions assez souvent destinés à des groupes de gangs avec la complicité des plus hauts responsables du pays.

Dans le Nord-Ouest pas moins de 120 milles cartouches saisies lors d’une opération policière et des agents douaniers. Les deux personnes arrêtées ont été libérées par le commissaire du gouvernement Virgile Michelet qui allait être mis en disponibilité puis arrêté. Mais les trafiquants sont libres comme l’air.

Hier encore, la Police Nationale a saisi pas moins de 26 caisses de cartouches encore une fois à Port-de-Paix. Mais cette fois, le trafiquant a été arrêté avait confié la Police Nationale dans une note publiée sur sa page facebook.

Et ce jeudi, une délégation de la Police Nationale, du Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, des agents de douaniers ont procédé à une fouille systématique de conteneurs. Cette fouille a permis de saisir pas moins de 18 armes de guerre, de 4 pistolets de calibres 9mm, de 14646 cartouches, 140 chargeurs, d’un viseur et de USD $50000 en faux.

l’Eglise Episcopale d’Haïti serait impliquée mais dement

À la surprise générale, l’Eglise Episcopale d’Haïti serait impliquée dans ce vaste dossier de trafic d’armes qui bat son plein dans le pays. Et dans une note. Elle essaie de faire le point.

 » L’Église Épiscopale d’Haïti est attristée d’apprendre, par des rumeurs, que son nom est associé à l’importation en franchise de containers contenant des armes et des munitions illégales à la douane de Port- au-Prince, précise- t-elle.

Elle souligne qu’elle n’a aucune commande de containers et n’a entrepris aucune démarche de dédouanement de containers à la douane de Port- au- Prince et n’attend l’arrivage d’aucun produit en provenance de l’étranger pour aucune de ses institutions diocésaines.

Une position que le Mgr Ogé Beauvoir allait conforter tout en demandant l’ouverture d’une enquête en vue de faire la lumière sur les accusations portées contre la congrégation en question.

La Nouvelle administration de la Douane veut combattre le trafic d’armes

Lors de son installation, le nouveau directeur général de la douane, Julcène Édouard avait promis de mettre tout en œuvre en vue de freiner le trafic d’armes et de munitions pour lequel l’ancien DG Romel Bell a été retiré à la tête de l’AGD.

Doit-on espérer que ce qui est commencé avec cette nouvelle équipe va se poursuivre ?

« En ce moment, les agents douaniers continuent à fouiller les conteneurs saisis à la Douane du Port de Port-au-Prince ce 13 juillet 2022, où ils ont déjà dénombré beaucoup d’armes de guerre, de chargeurs et de munitions. Pour l’AGD cela reflète la détermination de la nouvelle équipe de contribuer à l’amélioration de la situation sécuritaire du pays.

Qui sait combien de cargaisons d’armes et de munitions rentrées et qui n’ont pas été découvertes. Haïti devient le bastion des trafiquants d’armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More