Haïti: une personne tuée, des institutions pillées, bilan de la nouvelle journée de mobilisation contre Ariel Henry

0 122

La capitale haïtienne et certaines villes de province ont connu une nouvelle journée de manifestation ce lundi 10 octobre. Cette nouvelle journée de mobilisation a fait un mort et des institutions étatiques et entreprises commerciales ont été pillées. Le gouvernement n’arrive toujours pas à calmer la fureur de la population.

Jovenel Moise peut laisser sa peau au palais national s'il veut rester au pouvoir à tout prix en résistant à la furie populaire !

D’abord c’est la ville des Gonaïves de très tôt qui a lancé les hostilités. Des barricades de pneus enflammés ont empêché la reprise des activités dans la cité de l’indépendance. Un peu plus tard, une foule immense allait fouler le macadam pour continuer de réclamer le départ d’Ariel Henry.

C’est une manifestation qui allait frapper la justice dans la cité de l’Indépendance. Le tribunal de première instance des Gonaïves, la Cour d’Appel et un tribunal de paix ont été vandalisés par des individus.

Pendant ce temps, au Cap Haïtien, la population était aussi dans les rues pour réclamer le retrait de la décision concernant l’augmentation des prix du carburant et la démission du premier ministre Ariel Henry. Ces derniers, qui étaient plusieurs dizaines, ont attaqué une succursale de la Unibank dans la ville. Ils ont réussi a y mettre le feu, selon des confrères journalistes.

N’était ce une intervention de la police pour reprendre le contrôle de la situation d’autres succursales de banques commerciales allaient connaître le même sort, a précisé un confrère présent dans cette journée de manifestation.

Un mort à Port-au-Prince, un Supermarché pillé à Laboule

La situation n’était pas si calme à Port-au-Prince et les communes avoisinantes. D’abord de très tôt des barricades de pneus enflammés ont été signalées sur l’autoroute de Delmas et au niveau du Carrefour Résistance. Une manifestation spontanée allait démarrer.

Selon nos informations une fille qui prenait part à cette manifestation à Delmas a reçu un projectile et est morte sur le champ. Plusieurs confrères sur place ont rapporté qu’il s’agit des tirs provenant des forces de l’ordre qui tentaient de prendre le contrôle de la manifestation.

À Laboule, plusieurs dizaines de personnes étaient dans les rues pour protester contre le pouvoir en place. Ces derniers ont pillé un supermarché connu sous le nom de «Spring».

Malgré l’intervention de la police, ils ont quand même eu le temps de partir avec des produits. L’intervention de la Police a mis fin au pillage selon une source dans la zone.

Et pour que la journée soit tourné au cauchemar, les hommes de G9 ont livré une bataille avec la police sur la route de l’Aéroport ce qui a paralysé la fin de l’après- midi dans la zone citée plus haut. Ils ont passé plusieurs heures à échanger des tirs avec les forces de l’ordre qui n’ont laissé aucune chance à ces individus armés qui voulaient prendre le contrôle de la route de l’aéroport.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :