Inauguration au Bénin d’une sculpture symbolique en l’honneur de Jean Jacques Dessalines

Inauguration au Bénin d’une sculpture symbolique en l’honneur de Jean Jacques Dessalines

Le 1er janvier 2024 marquera le 220e anniversaire de l’indépendance d’Haïti. En cette occasion, des fêtes seront organisées un peu partout dans le pays comme c’est le cas chaque année spécialement aux Gonaïves, la Cité de l’indépendance. La célébration de naissance de la Première République Noire aura un goût particulier, lundi, car elle coïncidera aussi avec l’inauguration au Benin d’un buste de Jean Jacques Dessalines.

Effectivement, une sculpture sera inaugurée dans ce pays d’Afrique de l’ouest en l’honneur du Père fondateur de la nation haïtienne. La cérémonie d’installation de cette statue symbolisera donc le lien historique et culturel profond qui existe entre Haïti et la République du Bénin. Le buste de l’empereur sera ainsi exposé à Cotonu plus précisément dans la Cour Ogoun Dessalines, dans la localité d’Abomey Calavi, un emplacement qui incarne la connexion entre le vodou et la célébration de l’héritage des deux nations sœurs.

Il faut mentionner que le sculpteur ayant produit cette œuvre qui prendra tout son sens à l’occasion des 220 ans de l’indépendance se nomme Borgella Dumond. Il est un ancien étudiant en arts plastiques à l’École Nationale des Arts (ENARTS), à Port-au-Prince. Il a aussi produit d’autres bustes dont celui de Jacques Stephen Alexis, de Patrice Lumumba et de Kemi Seba.

Dans une interview accordée à la rédaction du journal, le sculpteur renommé a fait savoir que l’idée de créer cette oeuvre en l’honneur de Jean Jacques Dessalines vient du désir de célébrer les liens entre les peuples haïtien et béninois. Il a aussi souligné que sa conception rentre dans le cadre du Projet Haïti-Bénin.

“Le choix de Dessalines, figure emblématique de l’histoire haïtienne, renforce la portée symbolique du projet, unissant les deux nations à travers l’expression spirituelle, artistique et célébrant leur histoire commune.” a-t-il précisé, ajoutant que la sculpture évoque la résilience et la lutte partagées pour l’indépendance.

La sculpture immortalise le visage du Père de la Patrie qui est figé dans une expression attentive. Ce qui symbolise la détermination lors des combats menés pour aboutir à l’indépendance. L’œuvre est faite [durant un mois] à partir de résine mesurant majestueusement 34 pouces par 24 pouces et pèse 26 kilogrammes. Elle est teintée d’une nuance captivante de bronze. Ce qui lui donne ainsi une dimension supplémentaire.

“Pendant la conception du buste, j’ai rencontré divers défis. La recherche minutieuse pour concevoir le modèle initial, la phase délicate de sculpture, l’utilisation experte des matériaux, et la teinture artistique avec une nuance de bronze ont tous présenté des obstacles” a fait savoir M. Dumond

“Cependant, étant bien motivé et animé par un amour fervent pour cette œuvre qui représente beaucoup pour moi, j’ai surmonté chaque défi avec détermination et affection” a-t-il soutenu, ajoutant que “chaque étape du processus a été guidée par cette force intérieure puissante.”

À rappeler que le buste de Jean Jacques Dessalines sera exposé à l’occasion du 220e anniversaire de l’indépendance d’Haïti et son sculpteur, Borgella Dumond en a profité de l’occasion pour remercier sa famille, spécialement Jean Max Dumond, Farah Jeanty, Samuel Jeanty ainsi que ses professeurs Bertony Seize, Frantz Bejamin, Caymitte Filipo ; l’association culturelle BAZ’ART, ses fervents supporters, et en particulier Norluck Dorange.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay