Insécurité : Janvier 2024 est le mois le plus violent depuis deux ans en Haïti, selon l’ONU

Insécurité : Janvier 2024 est le mois le plus violent depuis deux ans en Haïti, selon l’ONU

Alors que nous entamons à peine l’année 2024, celle-ci est déjà meurtrière pour les Haïtiens. Selon l’ONU, pour seulement le mois de janvier, plusieurs centaines de personnes ont été tuées, blessées ou enlevées en Haïti. Des chiffres qui indiquent que le premier mois de l’année en cours est plus violent que ceux des deux dernières années.

Si l’année 2023 a été marquée par une intensification des violences perpétrées par les gangs armés criminels dans plusieurs localités du pays, le nouvel an ne s’annonce pas mieux. Au contraire. Avec les affrontements entre bandits armés dans divers quartiers de non-droit qui font plusieurs victimes, le kidnapping qui bat son plein dans la région métropolitaine et les violences observées lors des mouvements de protestation, le bilan pour seulement le mois de janvier est très lourd.

En effet, selon des chiffres avancés par l’Organisation des Nations-Unies (ONU), plus de 800 personnes ont été tuées, blessées ou enlevées à travers le pays dans ce laps de temps. Dans l’intervalle, 300 membres de gangs sont tués ou blessés soit plus de 1100 personnes victimes, c’est-à-dire le triple du nombre enregistré en 2022 et en 2023 pour la même période.

Avec ses indicateurs, il s’avère que l’année 2024 sera plus violente que les précédentes si les autorités concernées ne prennent pas des mesures concrètes pour freiner l’insécurité. Alors que l’attention est davantage mise sur la crise politique, les bandits continuent à semer la terreur dans plusieurs localités du pays notamment à Cité Soleil.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay