Insécurité : le Parti Unir-Haïti demande aux autorités de démanteler les gangs armés 

0 141

Le parti politique Union Nationale pour l’Intégrité et la Réconciliation dénonce  les actes de criminalité qui sévissent dans la plaine du Culte-de-sac. La formation politique demande aux autorités de tout mettre en œuvre en vue de démanteler les gangs armés.

Clarens Renois, coordonnateur du parti UNIR

Le parti politique se montre très critique contre la faim, la cherté de la vie, l’insécurité et le kidnaping qui ronge le quotidien de la population qui ne jouit d’aucune protection des autorités. Depuis la fédération des gangs armés dans le pays par les autorités locales sous le protectorat de la communauté internationale ainsi que le silence d’une frange de la société, les choses ne font qu’empirer, selon cette déclaration.

Quand nous regardons ces nombreuses familles qui perdent leur vie et dont les maisons sont incendiées. Constatant les bandits qui divisent Port-au-Prince en petit morceau sous les yeux des autorités, voyant aussi ces adolescents qui sont armés en plein midi, les enfants n’ont que pour modèle des bandits armés, Se désole le parti UNIR.

La structure politique demande aux autorités de désarmer les gangs et démanteler les groupes armés. Le parti UNIR demande à la police de procéder à l’arrestation de tous ceux qui sèment la pagaille au sein de la population et les entrepreneurs qui alimentent la guerre des gangs dans leur propre intérêt. 

Le parti politique de Clarens Renois, d’un autre côté, questionne le silence du core group et les pays amis d’Haïti, notamment les gouvernements américain, français et canadien.

Le parti UNIR dit croire que la violence ne pourra pas résoudre la crise actuelle. Seul le dialogue et la tolérance constituent le remède clé de cette crise que connait le pays en ce moment, a conclu le parti dans une déclaration publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :