Insécurité | Mariani plus que jamais assiégée, des blessés par balle sont soignés à Léogâne

Insécurité | Mariani plus que jamais assiégée, des blessés par balle sont soignés à Léogâne

Depuis quelques semaines la localité de Mariani, commune de Carrefour, est assiégée par des individus lourdement armés au point même que ces derniers ont installé leur poste de péage. Afin de récupérer ce territoire désormais perdu, les forces de l’ordre sont à pied d’œuvre, des blessés sont souvent recensés au niveau de la population civile de même dans le camp des bandits.

Les bandits armés continuent de se répandre sur le territoire national. Après des localités comme Martisaant, Carrefour-Feuilles, le Bas Delmas, la plaine du Cul-de-sac, certains quartiers de la commune de la Croix-des-Bouquets, et autres, c’est désormais Mariani qui fait les frais. En effet, depuis quelques semaines déjà, cette zone qui se trouve à Carrefour, à l’entrée sud de Port-au-Prince, est désormais sous l’emprise des individus lourdement armés. Des violences perpétrées par ces derniers sont souvent recensés et la population civile, plus précisément les résidents qui ne sont pas en mesure de quitter la zone, est terrorisé quotidiennement.

Face à cette situation, la Police Nationale d’Haïti avait mis pied à terre dans cette localité où une troisième poste de péage le long de la route qui mène à l’entrée sud de Port-au-Prince y demeure. Des affrontements entre les assaillants et les forces de l’ordre font souvent des victimes.

D’après les informations rendues disponibles par des médias locaux, des centres hospitaliers à Léogâne reçoivent par moment des blessés par balle provenant de la localité assiégée. En milieu de journée de ce lundi 27 novembre 2023, l’hôpital Sainte-Croix de Léogâne a signalé avoir reçu 6 blessés par balle.

« Six personnes blessées par balle dans un minibus qui traversait Mariani reçoivent actuellement des soins chez nous. », a fait savoir l’institution à travers ses réseaux sociaux.

La crise sécuritaire en Haïti étant aggravée, ces derniers mois, les autorités concernées doivent faire le nécessaire pour rétablir la sécurité. Partout, la population civile est terrorisée par des bandits armés qui sèment la violence. Que les forces de l’ordre, l’État haïtien dans son ensemble, prennent leur responsabilité.

LIRE AUSSI

PressLakay