Insécurité | Panique à Mirebalais, l’Hôpital Universitaire attaquée

Hôpital Universitaire de Mirebalais

Très tôt ce matin, des tirs nourris ont retenti dans la commune de Mirebalais où les habitants sont restés sur le qui-vive depuis les récentes attaques à Saut-d’Eau. D’après des informations rendues disponibles par plusieurs médias, l’Hôpital Universitaire qui desserve la zone serait attaquée par les individus armés. Les médecins paniqués lancent un appel au secours à la PNH.

Ce n’est pas seulement la commune de Saut-d’Eau qui est prise d’assaut par des individus armés mais c’est plutôt l’arrondissement entier de Mirebalais qui semble être pris pour cible par les bandits. Alors que les Saudelais ont subi une nouvelle attaque, hier lundi, le calvaire semble bien s’étendre sur les environs. En effet, dans les 2 heures du matin, ce mardi, des individus armés ont semé la panique dans Mirebalais en dégainant à divers points leurs fusils d’assaut.

D’après les informations fournies par Radio Télé Galaxie, ces bandits identifiés comme des membres du gang “5 Secondes” ont tiré sur le bâtiment logeant l’Hôpital Universitaire de Mirebalais. D’ailleurs, des images publiées par le média en ligne, montrent des fenêtres du centre hospitalier brisées sous l’impact des projectiles. Même sur les murs, on peut les apercevoir.

Paniqués, les médecins et les malades n’ont pas manqué de lancer un appel au secours à la Police Nationale d’Haïti. Jusqu’à ce matin, ces derniers demeurent dans l’inquiétude totale s’attendant à d’autres éventuelles attaques de la bande à Izo.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, le chef de gang notoire a revendiqué ces attaques dans l’arrondissement de Mirebalais et a précisé que celles-ci ne sont qu’une réaction due au fait qu’une importante cargaison de munitions qui lui appartient a été saisie dans la commune de Saut-d’Eau.

LIRE AUSSI

PressLakay