Insécurité | Trois policiers tués et un blindé incendié par les bandits au Bas-Delmas

Insécurité | Trois policiers tués et un blindé incendié par les bandits au Bas-Delmas

Trois policiers de l’unité spécialisée, UTAG, ont été tués, dimanche 9 juin 2024, lors d’un affrontement avec les gangs armés criminels à Delmas 18. C’est ce qu’a annoncé le SYNAPOHA qui a aussi précisé qu’un autre policier est sorti blessé et un blindé incendié par les criminels.

Encore une fois, la Police Nationale d’Haïti (PNH) compte des cadavres dans ce contexte marqué par l’aggravation de la crise sécuritaire. Si l’institution policière reste ferme dans sa lutte quotidienne contre les gangs armés, cela ne signifie pas pour autant qu’elle ne perd pas des hommes lors des affrontements.

Ce dimanche, alors que des agents de “l’UTAG” ont tenté de stopper des individus lourdement armés opérant au Bas-Delmas, lors d’une intervention, ces derniers ont été tués et le véhicule incendié.

En effet, selon le Syndicat National des Policiers Haïtiens (SYNAPOHA), trois agents de l’unité spécialisée de la PNH ont été mortellement blessés lors d’une opération menée par l’institution policière, dans la localité de Delmas 18.

Les victimes répondaient aux noms d’Emelin Fermetus (30e promotion), Peterson Clovis (32e) et Jean Junior Wilkens Piton (31e). L’acte criminel a été revendiqué par le porte-parole de la coalition des gangs dénommée « Viv Ansanm », Jimmy Cherisier alias Barbecue.

Toujours d’après le SYNAPOHA, un autre policier est sorti blessé et le véhicule blindé à bord duquel ils se trouvaient a été incendié par les bandits criminels.

Depuis les attaques coordonnées des gangs armés criminels dans la région métropolitaine, la Police Nationale d’Haïti tente de récupérer des territoires qui ont été considérés comme “Perdus”. Si l’institution à réussi quelques bons coups en stoppant des assaillants, d’autres fois, comme c’est le cas aujourd’hui, l’institution policière enregistre des pertes énormes.

En attendant l’arrivée imminente de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité (MMS), la Police Nationale d’Haïti se donne pour mission de traquer les bandits criminels afin d’instaurer un climat serain mais à quel prix.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay