Installation de Normil Rameau : le SDP prend position et appelle au déploiement de la MMS

Installation de Normil Rameau : le SDP prend position et appelle au déploiement de la MMS

Le porte-parole du SDP, Me. André Michel salue l’installation du nouveau Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, Normil Rameau. Il en a profité pour rappeler la position de son parti qui soutient que l’institution policière à elle seule ne peut pas résoudre la crise sécuritaire dans le pays.

À peine installé comme le nouveau Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti (PNH), en lieu et place de Frantz Elbé, nombreux sont les personnalités qui saluent la nomination de Normil Rameau bien que leurs opinions se divergent sur les capacités opérationnelles de l’institution policière dans ce contexte marqué par l’aggravation de la crise sécuritaire.

Si pour certains l’installation de l’ancien responsable de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) peut mener la Police Nationale au bon port afin de répondre convenablement aux exigences sécuritaires de l’heure. Pour d’autres qui approuvent tout de même ce changement au niveau du Haut Commandement de l’institution policière, celle-ci ne pourra pas à elle seule résoudre la crise sécuritaire malgré l’arrivée du nouveau DG. C’est le cas de la structure politique dénommée “Secteur Démocratique et Populaire (SDP)”.

En effet, après l’installation de Normil Rameau comme le nouveau Directeur général de la Police Nationale d’Haïti, le porte-parole du SDP, Me André Michel a salué sa nomination tout en souhaitant du succès au nouveau responsable de la PNH. En même temps, l’homme de loi en a profité pour renouveler sa position quant à la nécessité du déploiement de la force multinationale pour soutenir l’institution policière dans ce contexte marqué par l’aggravation de la crise sécuritaire.

“Notre position est claire. La Police Nationale d’Haïti a elle seule ne pourra pas combattre les gangs armés criminels qui terrorisent quotidiennement la population haïtienne. C’est la raison pour laquelle nous avons lutter en faveur du déploiement de la force multinationale qui viendrait en soutien” a écrit sur son compte X celui qui s’est fait appelé “l’avocat du peuple”.

“Malheureusement, ceux qui font partie du Conseil Présidentiel de Transition qui dirige désormais le pays n’étaient pas d’accord avec nous lorsque nous avions entamé la bataille pour exhorté les responsables des Nations Unies à favoriser le déploiement d’une mission de sécurité en Haïti. Ils n’étaient pas encore au pouvoir.” a lâché le porte-parole du SDP soutenant que son parti ne soutient pas les gangs armés qui sèment la terreur un peu partout dans le pays “Pas d’amnistie pour les gangs”.

Par ailleurs, Me. André Michel a appelé la communauté internationale à agir en faveur du déploiement rapide de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité qui tarde a intervenir dans le pays. Celle-ci doit venir pour aider la Police Nationale d’Haïti à ramener un climat de sécurité à travers le pays pour que la vie puisse reprendre et que des élections aient lieu comme ça doit.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay