Internationale : Le chef du coup d’État en Guinée, Mamady Doumbouya, a prêté serment en tant que président par intérim

0 8
Subscribe to our newsletter

Mamady Doumbouya, qui a dirigé le renversement du président Alpha Condé le 5 septembre, a prêté serment vendredi 1er Octobre par devant le président de la Cour suprême Mamadou Sylla pour une période de transition d’une durée indéterminée.

Le nouveau président par intérim a parlé de son engagement que ni lui ni aucun membre du gouvernement militaire ne se présenterait aux futures élections que l’armée a promis d’organiser après la période de transition.

Le gouvernement militaire guinéen présente une charte pour la transition civile. La mission de son administration est de refonder l’État », a-t-il dit, en rédigeant une nouvelle constitution, en luttant contre la corruption, en réformant le système électoral puis en organisant des élections libres, crédibles et transparentes.

Mamady Doumbouya n’a encore une fois rien dit au moment de sa prestation de serment sur la durée pendant laquelle il restera le chef par intérim. Le nouveau président a également promis de respecter tous les engagements nationaux et internationaux auxquels le pays a souscrit.

Vêtu d’un uniforme beige, d’un béret rouge et de lunettes noires, le nouveau dirigeant national a également juré de préserver loyalement la souveraineté nationale et de consolider les acquis démocratiques, garantir l’indépendance de la patrie et l’intégrité du territoire national.

La cérémonie s’est déroulée au palais Mohammed-V de Conakry à la veille d’un jour férié célébrant la déclaration d’indépendance de la France en 1958. Mamady Doumbouya exercera les fonctions de président de transition jusqu’à ce que le pays revienne à un régime civil, selon un plan dévoilé par le gouvernement militaire lundi qui ne mentionne pas de calendrier.

Le coup d’État du 5 septembre, le dernier épisode de turbulences dans l’un des pays les plus instables d’Afrique, a vu le renversement du président Condé, 83 ans. Alpha Condé est devenu le premier président démocratiquement élu de Guinée en 2010 et a été réélu en 2015. Mais l’année dernière, il a fait adopter une nouvelle constitution controversée qui lui a permis de briguer un troisième mandat en octobre 2020.

Cette décision a déclenché des manifestations de masse au cours desquelles des dizaines de manifestants ont été tués. Alpha Condé a été réélu mais l’opposition politique a maintenu que le scrutin était une imposture.

La charte dévoilée lundi promet qu’une nouvelle constitution sera rédigée et des élections libres, démocratiques et transparentes organisées, mais ne précise pas combien de temps durera la transition. Le document indique que le président de transition sera le chef de l’État et chef suprême des forces armées et déterminera la politique de la nation, avec le pouvoir de nommer et de limoger un Premier ministre par intérim.

A rappelé que le bloc de la région, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), exige la tenue d’élections dans les six mois, ainsi que la libération de Condé.

Robinson JEROME

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More