Jamaïque: les autorités rejettent le statut de réfugié sollicité par la famille de John Joël Joseph, selon The Gleaner

0 92

L’épouse et les enfants de l’ancien sénateur haïtien John Joël Joseph, qui a été lié à l’assassinat du président Jovenel Moïse, se sont vu refuser l’asile en Jamaïque, mais feront appel au ministre de la Sécurité nationale, le Dr Horace Chang, pour que la décision soit reconsidérée, selon le journal Jamaïcain.

Ex sénateur haïtien John Joël Joseph

Joseph, 59 ans ; sa femme, Edume, 38 ans ; et leurs fils Schopenhauer, 17 ans, et un garçon de neuf ans ont été arrêtés le 14 janvier à Warminster, St Elizabeth, et accusés d’entrée illégale en Jamaïque. Le tribunal a appris que la famille avait fui Haïti par souci pour sa sécurité après que Mme John ait été attaquée par un homme armé, lit-on dans un article publié ce vendredi dans les colonnes du journal Jamaïcain.

Dans la foulée, il annonce que depuis leur arrestation, l’ancien sénateur a consenti à être extradé vers les États-Unis et sera bientôt remis aux autorités américaines.

L’avocat Donahue Martin, qui représente la famille, avait précédemment informé le tribunal de la paroisse de Kingston et St Andrew qu’il avait demandé à l’Agence des passeports, de l’immigration et de la citoyenneté le statut de réfugié pour la famille car leur sécurité était menacée dans leur patrie.

Mais lorsque l’affaire a été évoquée hier, il a déclaré à la juge principale de la paroisse Lori-Anne Cole-Montaque que ses clients avaient reçu une réponse du comité d’éligibilité, qui s’était prononcé contre l’octroi de l’asile, a conclu le journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :