Japon : la pilule contraceptive nommée “Pilule du lendemain” désormais en vente libre

Japon : la pilule contraceptive nommée “Pilule du lendemain” désormais en vente libre

Le Japon a débuté, mardi 28 novembre 2023, à titre expérimental, la mise en vente libre de pilules contraceptives d’urgence habituellement soumises à une prescription médicale dans le pays. Après avoir payé entre 43 à 55 euros, les femmes ayant plus de 16 ans doivent ingérer le médicament devant le pharmacien.

Nommé “Pilule du lendemain”, elle peut prévenir une grossesse dans les 72 heures suivant un rapport sexuel mais dont l’efficacité diminue avec le temps. Elle est désormais disponible dans 145 pharmacies à travers le pays, selon l’Association Pharmaceutique Japonaise (JPA). Cette vente libre à grande échelle rentre dans le cadre d’un projet pilote orchestré et qui a trouvé l’appui de plusieurs associations de défense des droits de la femme qui n’appuie pas l’idée qu’une femme violée doit se procurer d’une pilule contraceptive que sur présentation d’une ordonnance. Ce qui peut décourager la victime selon les militants.

Dans le cadre de cette expérimentation japonaise, qui doit prendre fin, en mars 2024, les femmes souhaitant se procurer ce moyen de contraception, vendu entre 7.000 et 9.000 yens (de 43 à 55 euros), devront présenter une pièce d’identité et ingérer le médicament devant un pharmacien, précise le site de la JPA. La femme doit être âgée, au minimum, de 16 ans, et les moins de 18 ans devront être accompagnées d’un parent ou d’un tuteur.

Malgré l’expérimentation du médicament dans plus d’une centaine de centre pharmaceutiques du pays, des militants du projet citoyen « Contraception d’urgence en pharmacie » ont cependant jugé que l’essai est mené à une échelle trop réduite, ne concernant, selon leurs calculs que « 0,2 % des 60.000 pharmacies que compte le Japon ».

LIRE AUSSI

PressLakay