Joe Biden annonce sa candidature à la réélection en 2024 pour la présidence des États-Unis

John Biden

Le président des États-Unis en avait l’intention, c’est désormais officiel. Joe Biden, 80 ans, a annoncé, mardi 25 avril, sa candidature à l’élection présidentielle de 2024, qui pourrait le voir de nouveau affronter Donald Trump.

John Biden
Pdt Américain, Joe Biden

“Je suis candidat à ma réélection”, a déclaré le président des États-Unis dans un message vidéo posté sur Twitter, s’ouvrant sur des images de la prise du Capitole le 6 janvier 2021. « Finissons le travail », a lancé Joe Biden, soulignant le combat toujours en cours selon lui pour la liberté et la démocratie.

Le principal handicap du démocrate, dont la côte de popularité reste médiocre, est son âge. Jamais auparavant le peuple des États-Unis n’avaient élu un président aussi vieux, ni un candidat ne leur avait demandé de lui laisser les clés de la Maison Blanche avant qu’il n’ait 86 ans.

Le président Joe Biden s’est soumis, en novembre 2021 puis en février 2023, à des bilans de santé qui ont conclu qu’il était en bonne santé.

Joe Biden fait certes preuve d’une endurance hors du commun, jonglant entre crises internationales et grandes réformes. Son voyage à Kiev, initiative inédite pour le chef de l’Etat entouré du dispositif sécuritaire le plus strict au monde, a été un rappel spectaculaire de son rôle d’artisan de la réponse occidentale après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Et il ne cesse de rappeler les réformes très ambitieuses adoptées à son initiative pour réindustrialiser les États-Unis, attirer les technologies de pointe, accélérer la politique migratoire et la transition énergétique, rénover les infrastructures et donner de l’air comme il le dit souvent, à la classe moyenne. Pourtant, dans un pays où l’image prime, où un candidat doit déborder de vitalité, le président ne peut cacher son âge.

Mais Joe Biden a relevé que, selon les sondages, la candidature de son prédécesseur Donald Trump, 76 ans et officiellement en course depuis novembre dernier, n’est pas plus enthousiaste que la sienne. Le démocrate estime donc que s’il a battu une fois son prédécesseur républicain, figure clivante par excellence, il peut le faire à nouveau en mettant en avant sa personnalité bon enfant et son programme fédérateur.

Joe Biden compte aussi sur son bilan et sur la santé florissante de l’économie et de l’emploi. Rien de tout cela pour impressionner les ménages américains, aux prises avec une forte poussée de l’inflation. L’équipe de Biden fait pourtant le pari que dans deux ans, des routes rénovées, des médicaments moins chers, des ouvertures d’usines seront à mettre au crédit du candidat démocrate.

© Robinson, Jerome

LIRE AUSSI

PressLakay