Joseph Lambert condamne les événements survenus à l’hôtel montana

Joseph Lambert condamne les événements survenus à l'hôtel montana

Réunis à l’hôtel montana, ce lundi 30 août avec l’idée de trouver un accord politique, certains politiques haïtiens n’arrivaient pas à s’entendre au point où des militants se sont venus aux mains. Un comportement que le président du Tiers sénat Joseph Lambert a dénoncé.

Après l’assassinat de Jovenel Moïse, les politiques n’arrivent toujours pas à s’entendre. Mais s’étaient donnés rendez-vous ce 30 août pour signer un accord de sortie de crise. La montagne a accouché d’une souris. Des militants ont investis l’espace et l’a transformé en un champ de bataille.

“Ce lundi 30 août, le vandalisme s’est exprimé à l’hôtel Montana pour contrarier un exercice démocratique. Ils ont utilisé mon nom et l’intelligence commande de chercher à qui profite cette violence. Je condamne cette pratique parce que j’ai choisi la démocratie”, a réagi Joseph Lambert .

Il souligne que de nombreux groupes organisés et de regroupements politiques avaient déjà désapprouvé cette démarche. La crise a encore du temps devant elle.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay