Journée mondiale de lutte contre le sida : l’état actuel du virus en Haïti, les progrès réalisés et les perspectives d’avenir

Journée mondiale de lutte contre le sida : l’état actuel du virus en Haïti, les progrès réalisés et les perspectives d’avenir

La journée mondiale de lutte contre le sida a été célébrée, ce vendredi 1er décembre 2023, sous le thème, « Confier le leadership aux communautés ». Plusieurs personnalités notamment le PM a.i, Ariel Henry, la Cheffe du BINUH, Maria Isabel Salvador et autres ont pris part à un meeting organisé à l’hôtel Karibe.

Dans son discours de circonstance, le locataire de la Primature a fait savoir que le gouvernement qu’il dirige est déterminé à répondre aux multiples engagements prises par le pays pour éradiquer le virus dans sept ans. “Mon Gouvernement est tout à fait déterminer à répondre aux engagements internationaux d’Haïti, notamment celui de l’élimination du VIH d’ici 2030”, a-t-il déclaré.

Pour y parvenir, le neurochirurgien qui détient les rênes du pouvoir a souligné que la part du budget alloué à la santé publique a été augmenté et qu’une grande partie de celle-ci est consacrée à la lutte pour éradiquer le VIH Sida. “En dépit des priorités de l’heure, le budget du ministère de la Santé a été augmenté et je suis assuré qu’une partie en sera dédiée à cette lutte.” a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne ceux qui vivent avec le virus à savoir les PVVIH, le chef du gouvernement a fait appel à tous de faire preuve de respect, de compréhension et de sympathie à l’égard d’eux. “Nous devons promouvoir la compréhension, l’empathie et le respect envers ceux qui vivent avec le VIH. C’est en travaillant ensemble que nous pouvons contourner les barrières sociales qui entravent la prévention et le traitement.” a fait savoir le pensionnair de la Primature

Pour sa part, la Représentante Spéciale du Secrétaire Général de l’ONU et Cheffe du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH), Mme Maria Isabel Salvador a souligné que malgré les résultats positifs constatés dans le pays, celui-ci a le taux de prévalence le plus élevé dans la région des Caraïbes. La diplomate qui intervenait lors du meeting a aussi fait savoir que les femmes sont les plus touchées.

“Malgré la diminution de nouvelles infections, #Haïti a le taux de prévalence le plus élevé dans la région des Caraïbes, et l’épidémie reste féminisée avec un taux de prévalence de 2,1% chez les femmes contre 1,3% chez les hommes.” a-t-elle précisé.

Selon l’organisation Panaméricaine de la Santé (OPS), environ 2,5 millions de personnes vivent avec le VIH dans la région. D’après l’organisme international et non gouvernementale, environ 130 000 personnes ont contracté le virus, l’année dernière et que 33 000 personnes ont perdu la vie pour des raisons qui en sont liées.

Par ailleurs, l’OPS a aussi souligné que le nombre de nouvelles infections parmi les populations clés (hommes homosexuels et hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, travailleurs du sexe, transsexuels, consommateurs de drogues et détenus) est nettement plus élevé que dans la population générale.

LIRE AUSSI

PressLakay