Justice : les greffiers des 18 juridictions du pays sont en grève

JUSTICE

Dans une lettre adressée à la ministre de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), Emmelie Prophète Milcé, en date du 6 mars 2023, l’Association nationale des greffiers haïtiens (ANAGH) a annoncé que les greffiers observent un arrêt de travail à partir de ce mardi 7 mars 2023. Ces derniers exigent l’application de l’accord signé entre le MJSP et l’Association des greffiers haïtiens en date du 3 novembre 2017.

JUSTICE

Plusieurs secteurs de la vie nationale sont paralysés et ce, pour diverses raisons. La santé, l’éducation et le sport, aucun n’échappe à cette réalité. Sans grand étonnement, la justice haïtienne suit la même cadence. En effet, ce mardi 7 mars 2023, l’Association nationale des greffiers haïtiens (ANAGH) a annoncé, dans une lettre adressée à la ministre de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), Emmelie Prophète Milcé, que les greffiers sont en grève.

Selon l’ANAGH, cet arrêt de travail est observé afin d’éxiger au MJSP d’appliquer entièrement l’accord signé en date du 3 novembre 2017. Ce dernier prévoit l’adoption du statut des greffiers, la fin des discriminations dans les salaires et des injustices subies par ces professionnels, l’octroi d’une carte de débit à chaque greffier, la nomination des greffiers en chef dans les tribunaux de paix et l’augmentation graduelle de leur salaire.

Avec cette grève lancée, le secteur de la justice restera paralysé comme c’est le cas de nombreux autres sans aucune réaction de la part des autorités concernées.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay