Justice | Un membre du gang de Vitelhomme Innocent arrêté

KénolCapitaine, membre du Gang kraze baryè, appréhendé par la PNH

Lors d’une opération menée conjointement par le BAC/DCPJ et BRI, un membre du gang de Vitelhomme Innocent a été interpellé, dimanche 26 mars 2023, au Champs-de-Mars. Il s’agit de Kenol Capitaine, alias » Kato accusé de complicité dans l’assassinat de Marie Gauthier Francklin et de l’enlèvement de son mari Jean Fancklin, deux citoyens haïtieno-américains.

KénolCapitaine, membre du Gang kraze baryè, appréhendé par la PNH
Kénol Capitaine , membre du Gang kraze baryè, appréhendé par la PNH

La Police Nationale d’Haïti continue à multiplier les opérations dans la région métropolitaine et ce, en dépit des difficultés auxquelles cette institution fait face quotidiennement. En effet, avec des policiers qui ne reçoivent pas un salaire qui répond proportionnellement à la cherté de la vie, et aussi qui manquent de matériels pour contrecarrer les assauts des gangs armés, l’institution peine à travailler convenablement. Cela n’empêche tout de même pas aux forces de l’ordre à stopper quelques assaillants qui sèment la terreur au sein de la population.

Kenol Capitaine, alias » Kato » a été interpellé par le BAC/DCPJ, lors d’une opération menée conjointement avec la BRI, ce dimanche 26 mars 2023, au Champs-de-Mars. Selon la PNH, il a été arrêté pour son implication presumé dans l’assassinat de Marie Gauthier Francklin et de l’enlèvement de son mari Jean Fancklin, tous deux citoyens haïtiano-américains.

Toujours d’après les autorités policières, le présumé membre du gang Kraze Baryè s’était réfugié aux Cayes, dans le département du Sud, après avoir commis ces crimes odieux au domicile des victimes, à Tabarre 68, le vendredi 7 octobre 2022. C’est le nommé David Joseph, alias  » Ti Blanc », arrêté le 27 février dernier, à Torcel, durant l’opération Tornade-I, qui avait dénoncé Kenol Capitaine.

Présentement, Kenol Capitaine, alias Kato, est gardé à vue à la DCPJ pour les suites judiciaires nécessaires. La PNH continue à faire de son mieux pour combattre l’insécurité partout dans le pays, en dépit des mauvaises conditions de travail et le manque de matériels appropriés.

Dans nos archives

LIRE AUSSI

PressLakay