Kenya | Les autorités réclament de l’argent avant le déploiement des policiers kényans en Haïti

Kenya

Dans une intervention devant le parlement kényan ce jeudi 9 novembre 2023, le ministre kényan de l’Intérieur, Kithure Kindiki a déclaré que le déploiement des policiers kényans en Haïti n’aura pas lieu tant que le pays ne reçoit pas un financement pour couvrir les dépenses. Le gouvernement de ce pays exige un montant de 240 millions de dollars.

Attendue en Haïti depuis plusieurs mois, l’intervention de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité n’en finit pas de soulever des débats qu’ils soient sur le plan local ou au niveau de la Communauté internationale. Si les autorités Kenyanes sont bien décidées à déployer des policiers en Haïti, ces dernières exigent tout de même un financement en provenance des États membres des Nations-Unies. C’est ce qu’a fait savoir, jeudi 9 novembre 2023, le ministre kényan de l’Intérieur, Kithure Kindiki.

D’après le membre du gouvernement de ce pays d’Afrique de l’est, les forces Kenyanes ne seront pas déployées en Haïti, dans le cadre de la Mission Multinationale approuvée par le Conseil de Sécurité des Nations-Unies, tant que le pays n’aura pas reçu le financement.

À noter que le mois dernier, la Haute Cour de Nairobi avait ordonnée la suspension du processus interne de préparation de la force qui devra intervenir en Haïti. L’instance judiciaire avait mis en avant des violations présumées de la constitution Kenyane en déployant des policiers kenyans dans un autre pays hors de sa juridiction.

LIRE AUSSI

PressLakay