La FHF doit établir son camps de base en dehors de la RD, selon le MJSAC

MJSAC

Dans une note publiée, lundi 18 septembre 2023, le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique a exigé la Fédération Haïtienne de Football à établir son camps de base en dehors de la République Dominicaine à laquelle Haïti est entrée en conflit diplomatique depuis l’entame de la canalisation, par les Haïtiens, de la rivière Massacre à Ouanaminthe

En marge des éliminatoires pour la Cold Cup 2024, les Grenadières se rassemblent actuellement en territoire voisin en vue de préparer son match contre le Costa Rica qui se jouera mercredi 20 septembre prochain. La frontière qui sépare les deux pays étant totalement fermée par les autorités dominicaines afin de contrecarrer la construction, par les Haïtiens, du canal sur la rivière Massacre à Ouanaminthe, les nombreux supporters de la sélection féminine senior ne pourront pas se rendre en RD pour encourager les poulains du nouveau sélectionneur Franco-portugais Frédéric Gonçalves. De ce fait, pourquoi continuer à prêter un terrain de jeu sur lequel les Haïtiens, chassés depuis de l’autre côté de la frontière, ne pourront pas s’y rendre ?

De ce fait, dans une note rendue publique, hier lundi, et qui porte la signature du Directeur du cabinet, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique, Jean Tholbert Alexis a demandé à la Fédération Haïtienne de Football (FHF) de prendre les mesures appropriées visant à installer son camps de base en dehors de la République voisine. “Ce qui permettrait aux diverses sélections nationales d’évoluer en toute sérénité” a-t-il noté.

À souligner que depuis le début de ce conflit qui a entraîné la fermeture de la frontière Haïtiano-Dominicaine, M. Jean Tholbert Alexis n’a jamais manqué l’occasion de montrer son mécontentement à l’égard du gouvernement dominicain dont il juge sa décision “disproportionnée” et “excessive”.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay