La Fondation Zanmi Timoun sollicite l’Égalité des Chances dans le pays

Fondation Zanmi Timoun

La Fondation Zanmi Timoun appelle l’État haïtien à mettre des mécanismes pouvant faciliter l’Égalité des Chances dans le pays surtout en ce qui concerne les enfants. Les responsables de cette entité qui entend défendre les droits de l’enfance disent constaté des milliers d’enfants dans la région métropolitaine qui n’ont même plus droit à l’éducation.

Dans un contexte où les droits humains sont totalement lésés en Haïti ; dans une situation où l’ensemble des personnes qui constituent les couches sociales du pays n’ont pas les mêmes possibilités on ne peut donc parler d’Égalité de Chances. C’est pour cela qu’à l’occasion de la journée mondiale de l’Égalité des Chances, le 5 décembre 2023, que la fondation Zanmi Timoun a sollicité les responsables dans le pays à prendre des dispositions pour favoriser l’Égalité des Chances

Intervenant à l’occasion, le responsable de la Fondation, Manoach Presna a fait savoir que l’Égalité des Chances est une disposition non prise en considération par l’État haïtien surtout en ce qui a trait aux enfants dans le pays. Il a pris comme exemple le fait qu’après plusieurs mois d’ouverture des classes, plusieurs milliers d’élèves ne sont toujours pas en mesure de se rendre à l’école.

M. Presna a aussi rappelé que la constitution en vigueur stipule les droits en l’égalité entre tous quel que soit l’âge, le sexe, d’origine éthnique et de couleurs.

À noter que la Journée Mondiale de l’Égalité des Chances est une occasion de réfléchir aux inégalités persistantes qui jalonnent nos sociétés. Elle a été instaurée pour sensibiliser les gens sur l’importance cruciale qu’il en est de favoriser la mise en place d’une société inclusive dans laquelle tout le monde quel que soit son statut (social, économique ou autre) ou sa race, a les mêmes possibilités.

LIRE AUSSI

PressLakay