La force multinationale aura pour mission d’écraser les gangs armés, dixit le président kényan William Ruto

La force multinationale aura pour mission d’écraser les gangs armés, dixit le président kényan William Ruto

Durant sa visite officielle aux États-Unis le Président du Kenya William Ruto, a assuré, jeudi 23 mai 2024, que la force multinationale qui sera déployée en Haïti dans les prochains jours aura pour mission d’écraser les bandes criminelles. Une déclaration qui vient contredire la position du Conseiller Présidentiel Leslie Voltaire qui intervenait récemment sur la question.

À quelques jours de l’arrivée des policiers kenyans sur le sol haïtien, les dernières dispositions concernant le déploiement continuent d’être prises. Si auparavant, la véritable mission de la force multinationale était restée floue ; dorénavant on commence à avoir une idée claire et nette de son objectif. Durant son séjour en terre américaine où il aborde entre autres le dossier de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité à la Maison Blanche, le Président Kenyan William Ruto a assuré, ce jeudi, que les troupes qui seront déployées dans le pays viendront écraser les bandits criminels qui ont dévasté Haïti.

“Nos troupes chercheront à écraser les bandes criminelles qui ont dévasté le pays”, a précisé William Ruto qui répondait aux questions des journalistes à Washington.

« Les gangs en Haïti sont des criminels. Ils n’ont ni nationalité, ni religion, ni langue. Le langage adéquat est de les traiter de manière décisive, dans le respect de la loi », a soutenu le dirigeant Kenyan.

Il faut souligner que la déclaration du dirigeant de ce pays d’Afrique de l’est contredit la position du Conseiller Présidentiel Leslie Voltaire qui a récemment déclaré sur France 24 que les policiers kenyans affectés à la MSS n’auront pas à affronter les bandits armés mais plutôt pour préparer les agents de la Police Nationale d’Haïti.

Depuis plusieurs semaines, les préparatifs vont bon train pour l’arrivée imminente des premiers contingents de policiers kenyans en Haïti. Presque chaque jour, des vols militaires atterrissent à l’aéroport international de Toussaint Louverture apportant des matériels pour le renforcement de l’institution policière ainsi que d’autres équipements pour la force multinationale.

Alors que la population haïtienne attend impatiemment le déploiement de la Mission pour venir stabiliser le pays, celui-ci qui était prévu [en partie] pour le 23 mai, a donc été renvoyé pour le début du mois de juin prochain. Selon les responsables, un manque criant d’équipements contraint le renvoie du déploiement des premiers contingents de policiers kenyans pendant qu’une délégation de ce pays d’Afrique de l’est est actuellement présente en Haïti pour évaluer la situation.

Face aux doutes concernant la capacité des soldats de la mission multinationale à vaincre les gangs armés en Haïti, le président américain Joe Biden en réunion officielle avec son homologue kényan se dit confiant et donne la garantie que la force est capable de gérer la situation.

« Oui, ils sont capables de gérer cela » a assuré le locataire de la Maison Blanche, ce jeudi 23 mai, en conférence de presse au côté de son homologue kényan William Ruto.

Est-ce que la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité, approuvée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, aura bel et bien la capacité de démanteler les gangs armés criminels qui terrorisent quotidiennement la population haïtienne ? Seul l’avenir nous le dira.

LIRE AUSSI

PressLakay