La pluie apporte un soulagement béni à l’Australie ravagée par le feu

0 1
img 20200106 wa0000 285743680 - PressLakay - Haïti
CP: ABC

Les pluies sur la côte est ont refroidi les températures, mais les experts disent que cela rendra l’allumage des incendies stratégiques plus difficile. NSW Premier ministre a déclaré qu’il n’y avait pas de place pour la complaisance en annonçant deux autres disparus pour la nuit.Les experts ont averti que deux enfers faisant rage à Victoria et en Nouvelle-Galles du Sud pourraient se réunir pour former un «  méga feu sur l’île Kangourou, refuge des créatures en voie de disparition, des équipes sont arrivées pour euthanasier les animaux blessés par les flammes Le Premier ministre Scott Morrison a promis 1 milliard de livres sterling en plus des dizaines de millions déjà promis
Cela fait désormais quatre mois que l’Australie est en proie à des oncendies ravageurs , facilités par des températures extrêmes et un vent violent. Les feux de forêts sont si terribles que la presse locale les a renommés « The Monster ». Pour cause, ils cumulent de tristes records. Et devraient encore durer au moins plusieurs semaines.

Au total, 24 personnes sont mortes dans tout le pays et, dans le seul État de la Nouvelle-Galles du Sud, plus de 1 300 maisons ont été détruites. Les autorités étatiques et fédérales ont du mal à contenir les flambées massives, même avec l’aide des pompiers d’autres pays, dont les États-Unis. Des flammes ont déchiré la brousse, les zones boisées et les parcs nationaux comme les Blue Mountains. Certaines des plus grandes villes d’Australie ont également été touchées, notamment Melbourne et Sydney où des incendies ont endommagé des maisons dans les banlieues périphériques et d’épais panaches de fumée ont recouvert le centre urbain. Plus tôt en décembre, la fumée était si mauvaise à Sydney que la qualité de l’air mesurait 11 fois le niveau «dangereux».

Des villes entières ont été englouties par les flammes et les habitants de plusieurs États ont perdu leur maison. Les dommages structurels les plus importants se sont produits en Nouvelle-Galles du Sud, l’État le plus peuplé du pays, où près de 1 300 maisons ont été détruites et plus de 440 endommagées. Au total, plus de 5,9 millions d’hectares (14,7 millions d’acres) ont été brûlés dans les six États australiens une superficie plus grande que les pays de Belgique et d’Haïti réunis. L’État le plus touché est la Nouvelle-Galles du Sud, avec 3,6 millions d’hectares brûlés.

Le gouvernement australien a pris la mesure sans précédent d’appeler 3 000 réservistes pour lutter contre l’escalade des incendies et procéder aux évacuations. Ils ont déployé des avions de lutte contre les incendies supplémentaires et le HMAS Adelaide, le plus grand navire de la Marine, pour évacuer les résidents bloqués le long de la côte. Il s’agit du plus grand déploiement militaire du continent depuis la Seconde Guerre mondiale.

L’année dernière a été l’année la plus sèche et la plus chaude jamais enregistrée en Australie. La banlieue ouest de Sydney, Penrith, était l’endroit le plus chaud du pays samedi après-midi, atteignant 48,9 degrés Celsius, ou 120 degrés Fahrenheit.

Alors que l’Australie n’est pas étrangère aux feux de brousse, une sécheresse de deux ans combinée à des températures record a rendu cette saison des incendies inhabituellement volatile et expansive. La saison des incendies a commencé tôt, vers le 6 septembre. Les incendies ont mis à rude épreuve les ressources de lutte contre les incendies dans les États du sud-est et se poursuivront probablement pendant des semaines.

Lors d’une conférence de presse, Shane Fitzsimmons, le commissaire des incendies ruraux de l’État de la Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré que samedi était « l’un de nos pires jours jamais enregistrés ». Une combinaison de chaleur brûlante et de faible humidité a exacerbé les conditions de propagation du feu. Selon le Bureau australien de météorologie, les températures ont atteint 40 degrés Celsius – 104 degrés Fahrenheit dans de nombreuses régions.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More