La police haïtienne en offensive contre le gang “5 Secondes” : une résistance féroce met en échec l’opération”

Chef Gang Izo 5 secondes

La police haïtienne part en offensive pour démanteler le gang “5 Secondes”, basé à village de Dieu, dirigé par le redoutable Izo. Le vendredi 5 mai 2023, la Police Nationale d’Haïti et les Forces Armées d’Haïti ont mobilisé toutes leurs ressources, des policiers et des chars blindés dans le but de neutraliser les membres de ce gang. Cependant, les forces de l’ordre sont confrontées à une résistance farouche de la part des criminels.

Chef Gang Izo 5 secondes
Chef Gang Izo 5 secondes

Alors que les autorités haïtiennes exercent une pression sur le Directeur Général intérimaire de la PNH, Frantz Elbé, toutes les opérations sur la base “5 Secondes” ont été suspendues sans explication. L’absence de blindés au bicentenaire, le fief d’Izo, suscite des inquiétudes au sein de la population qui se sent abandonnée et se demande s’il s’agit d’une stratégie délibérée de la PNH ou d’une victoire des gangs.

La situation à l’entrée Sud de Port-au-Prince notamment à Martissant est devenue de plus en plus préoccupante ces dernières années, avec la montée en puissance des gangs dont “5 Secondes” dirigé par Izo. Ces groupes criminels ont semé la terreur, contrôlant le commerce illicite, extorquant les habitants et commettant des actes de violence impunis. Face à cette menace grandissante, les forces de l’ordre ont finalement décidé de prendre des mesures drastiques pour rétablir l’ordre et la sécurité.

Cependant, l’opération n’a pas été couronnée de succès. Les gangs ont résisté farouchement aux assauts des forces de l’ordre, déployant des tactiques sophistiquées et se retranchant dans leurs repaires bien fortifiés. Cette résistance inattendue a pris de court les autorités et a entraîné la suspension des opérations sur la base “5 Secondes” sans aucune explication officielle.

Cette situation a plongé la population dans une profonde inquiétude. Privée de la protection des forces de l’ordre, la population haïtienne se sent abandonnée et livrée à elle-même. Les habitants de plusieurs quartiers redoutent une intensification de la violence, de représailles de la part des gangs qui pourraient profiter de l’absence des forces de l’ordre.

Plus d’un se demande s’il s’agit d’une stratégie délibérée de la PNH pour évaluer la force des gangs ou si les gangs ont réellement remporté une victoire temporaire. Le temps et les prochaines actions des autorités permettront de lever le voile sur cette situation inquiétante et apporter des réponses à une population anxieuse et en attente de sécurité et de justice.

Robenson Brutus

LIRE AUSSI

PressLakay