La SOJETHO sollicite l’aide du premier ministre Jouthe Joseph pour enrayer la corruption au sein du conseil municipal de Thomonde.

0 7

Dans une lettre ouverte adressée au chef de la primature, Jouthe Joseph ce jeudi 26 novembre 2020, la SOJETHO demande au premier ministre de jeter un coup d’œil sur l’administration publique de Thomonde qui, selon cette structure est dirigée par des incompétents. SOJETHO invite le premier ministre à apporter son soutien à la population Thomondoise pour mettre fin aux actes de corruption commis par l’administration communale en place.

Veuillez lire l’intégralité de la lettre.

Thomonde, le 26 Novembre 2020

Monsieur Premier Ministre Jouthe JOSEPH

Adjonction au Combat Contre la Corruption

Premier MinistreJouthe JOSEPH.

Les membres de la SOJETHO soulignent à l’encre indélébile votre volonté manifeste de contribuer au changement réel de la commune de Thomonde. Les maintes consultations que vous emmenez, les projets que vous entamez, les idéaux de progrès que vous poursuivez témoignent votre attachement à notre chère commune. Dans la lettre du 14 Mai 2020 de la SOJETHO, nous avions formulé à votre administration de sérieuses demandes pouvant contribuer au progrès socio-économiques et culturels de notre chère commune. Ces demandes se portaient sur l’infrastructure routière, technologique, agricole, sanitaire, culturelle et commerciale.

Nous, les responsables de la SOJETHO, nous réjouissons en raison de votre épanchement. Nous ressentons que vous êtes déjà à l’œuvre. Nous n’avons aucun doute de votre volonté de soigner les maux qui rongent notre alma mater. Cependant, Monsieur le premier Ministre, nous émettons des réserves sur la capacité, la bonne foi et le leadership axé sur le caractère des responsables de l’administration actuelle d’assurer la gestion saine des choses publiques de la commune. Nous formulons ces réserves en raison des antécédents malheureux. La gestion des derniers projets gérés par cette administration furent scandaleuse. Nous citons, entre autres, le projet de bétonnage de la route menant vers l’hôpital de Thomonde, la réparation de la Mairie de Thomonde, dont les deniers furent dilapidés.

À observer la commission dans ses œuvres, soulignant leur passivité et leur gabegie administrative, la SOJETHO le place (ce conseil) au rang des problèmes à résoudre in limine litis pour accompagner la communauté vers le chemin du progrès. La présence de cette commission insouciante à la tête de la mairie de Thomonde est nulle, absolument nulle. La commune n’est pas administrée. Des incertitudes planent sur l’avenir des générations présentent et futures de la communauté. A l’occasion de l’inauguration du tribunal de Thomonde, lors de sa présentation au grand public, le magistrat principal était incapable de prononcer l’expression « Monsieur le premier Ministre ». Il était tellement scandaleux, les représentants de la Presse parlée, écrite et télévisée furent contraints de supprimer ce discours et interdire de le diffuser. Cette incompétence greffée sur l’incapacité d’adresser les problèmes d’ordres infrastructurels de la commune interpelle SOJETHO. Surtout, aujourd’hui, Thomonde dispose des jeunes visionnaires pouvant la diriger avec fierté.

Monsieur le premier ministre, nous vous invitons à poursuivre l’œuvre de recouvrement de notre fierté et redonner l’espoir aux différentes générations de la commune. Déjà, les responsables de la SOJETHO apprécient les initiatives que vous entreprenez actuellement à Thomonde. Pour que cet espoir à l’horizon puisse se diriger au Zénith, les responsables de la SOJETHO comptent mener un combat sans merci contre la corruption et la médiocrité qui s’installent au sein de l’administration communale de Thomonde.

Monsieur le premier ministre, nous sommes impatients de voir Thomonde dirigé par des personnes intègres, capables, visionnaires et faisant preuve de leadership axé sur le caractère.
La SOJETHO œuvre depuis plus de dix ans pour la prospérité de la communauté Thomondoise. Cette démarche s’inscrit dans la même perspective. Nous comptons utiliser tous les moyens légaux pour enrayer la corruption qui s’installe dans l’administration publique de Thomonde. À cette démarche, nous vous invitons à nous prêter mains fortes.

Wilson SAINT-BRUN
Responsable Relations Publiques SOJETHO/+50946039301/4319611.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More