La visite officielle du Président Kenyan William Ruto à la Maison Blanche , les points clés à retenir

La visite officielle du Président Kenyan William Ruto à la Maison Blanche , les points clés à retenir

Le Président américain Joe Biden a reçu, mercredi 22 mai 2024, son homologue kényan William Ruto, à la Maison Blanche. Les deux chefs d’état ont discuté entre autres sur la crise sécuritaire haïtienne mais aussi sur les ambitions de la Chine et la Russie sur le continent africain.

Une grande première depuis 2008, la visite d’un dirigeant africain à la Maison Blanche. Alors que les États-Unis comptent sur le Kenya qui s’est proposé à prendre le leadership d’une Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en Haïti, en déployant sur le sol haïtien des policiers, le Président Kenyan William Ruto avait été invité, ce mercredi, à Washington. Comme le veul le protocole, le dirigeant kenyan a été convié en bonne et due.forme au dîner avant d’être invité à une table Ronde sur l’innovation avec des chefs d’entreprises.

Les relations diplomatiques entre les États-Unis et le Kenya

Cette visite officielle de William Ruto en terre américaine symbolise un partenariat qui fonctionne bien entre les deux nations. Le Président du pays d’Afrique de l’est a même vanté “soixante ans d’amitié solide” entre le Kenya et les États-Unis, ajoutant aussi qu’il espère concrétiser des projets d’investissements lors de cette visite de deux jours.

« Le Kenya travaille aux côtés des États-Unis pour relever les défis les plus importants de notre époque », a assuré le conseiller américain à la Sécurité nationale Jake Sullivan.

Un sujet assez spécial entamé lors de la rencontre des deux dirigeants est bien entendu le dossier de la force multinationale qui s’apprête à être déployée sur le sol haïtien afin de stopper une fois pour toute les violences perpétrées par les gangs armés criminels dans ce pays des Caraïbes.

Le leadership kenyan en ce qui a trait à la Mission de soutien

Washington veut s’appuyer sur le Kenya pour soutenir la crise sécuritaire et politique en Haïti : Nairobi s’apprête à y envoyer des policiers pour diriger la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité (MMS), approuvée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, en octobre de l’année dernière.

Il faut souligner que le déplacement officiel du Président William Ruto en terre américaine coïnciderait avec l’arrivée en Haïti d’un premier contingent de policiers kenyans. Un déploiement jusqu’à date non maintenu en raison d’un manque criant d’équipements. D’ailleurs, une délégation de six responsables kenyans est actuellement présente en Haïti pour évaluer la situation.

Les ambitions chinoises et russes sur le continent africain

Alors que le continent africain est en pleine convulsions politiques et où la Chine et la Russie avancent leurs pions, le président américain voit dans le Kenya un allié clé pour y maintenir une certaine influence. Si les États-Unis misent gros sur sa relation de longue date avec le Kenya, c’est qu’ils y voient un havre de stabilité démocratique et une locomotive économique, dont l’élan a été freiné par la pandémie du covid-19.

Quant à Nairobi, il voit dans sa relation diplomatique avec les États-Unis une grande opportunité de développement économique non seulement pour lui mais également pour d’autres alliés africains. Ruto a même demandé au Congrès américain de prolonger de dix ans un accord de libre-échange crucial pour de nombreux pays africains et devant expirer en 2025.

Afin de rattraper plusieurs années de relative indifférence à l’égard du continent africain, Washington a fort à faire et cette rencontre officielle avec le responsable kenyan est début. « Les États-Unis mettent le paquet pour l’Afrique et avec l’Afrique », a assuré Jake Sullivan.

Il faut souligner aussi que les États-Unis viennent d’essayer un revers stratégique au Niger dont la junte militaire qui dirige le pays depuis le coup d’état en juillet leur demandent de retirer leurs troupes au profit d’une coopération militaire avec la Russie. De son côté, la Chine qui multiplie les projets d’infrastructures et les investissements en Afrique constitue aussi un obstacle à la volonté des États-Unis de développer des partenariats économiques avec le continent.

Du renforcement des liens diplomatiques entre les États-Unis et le Kenya, en passant par le dossier de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité dont le déploiement en Haïti est imminent, et la nouvelle politique américaine visant à améliorer sa relation avec le reste du continent africain à un moment où la Chine et la Russie ont pris les devants, tels ont été les points forts des discussions entre le Président américain Joe Biden et son homologue kényan William Ruto lors de la rencontre officielle qui se poursuit ce jeudi 23 mai.

LIRE AUSSI

PressLakay