“L’Accord du 21 décembre est un leurre, un bateau qui n’atteindra aucun port” déclare Emmanuel Ménard

"L'Accord du 21 décembre est un leurre, un bateau qui n'atteindra aucun port" déclare Emmanuel Ménard

Ce lundi 27 mars 2023, le Dr. Emmanuel Ménard, l’un des signataires des accords du 11 septembre et 21 décembre, a exprimé son mécontentement contre le pouvoir en place. Selon l’ex-patron de la Télévision Nationale d’Haïti (TNH), l’Accord du 21 décembre n’est qu’un leurre, un bateau qui n’atteindra aucun port.

"L'Accord du 21 décembre est un leurre, un bateau qui n'atteindra aucun port" déclare Emmanuel Ménard
Emmanuel Ménard, dirigeant politique haïtien

Si le document du 21 décembre qui a pour titre « Consensus national pour une transition inclusive et des élections transparentes » est déjà publié depuis plus d’un an dans le journal officiel de la République, Le Moniteur, et que le Haut Conseil de Transition (HTC) qu’il préconisait est aussi déjà en fonction, certain signataire commence à le discréditer.

En effet, ce lundi, le Président du Parti Force Louverturienne Réformiste et PDG du groupe COSMOS, le Dr Emmanuel Ménard a annoncé, sur son compte Facebook, avoir pris ses distances du gouvernement et à l’Accord du 21 décembre. D’après le professeur de français, le PM Ariel Henry n’a aucune volonté d’organiser des élections dans le pays.

“Il n’y aura aucune élections en 2023. Je refuse de garder silence pour ne pas être complice de ce vol politique. Depuis 2016, je me suis libéré du devoir de réserves pour mon autonomie de parole et d’actions. Bientôt 21 mois de gouvernance, accords non appliqués, insécurité généralisée, viols, assassinats et les gangs font la loi” a-t-il fustigé.

Parallèlement, en ce qui concerne le « Consensus national pour une transition inclusive et des élections transparentes », l’ancien Président de la TNH n’a pas retenu ses mots. Selon lui, l’Accord du 21 décembre n’a aucune volonté d’organiser les élections dans le pays.

“J’ai fini par comprendre avec grand effroi, que l’accord est un leurre, un bateau ivre qui n’atteindra aucun port. Vouloir maintenir le statut quo en Haïti est un prime à la violence” a reconnu le signataire de l’Accord du 21 décembre.

À rappeler que le « Consensus national pour une transition inclusive et des élections transparentes » paraphé entre le PM Ariel Henry et des dirigeants politiques ainsi que des représentants de la société civile et du secteur économique, et publié dans Le Moniteur, en date du 3 janvier avait préconisé et mis en place le Haut Conseil de Transition (HTC) dirigé par Mme Mirlande H. MANIGAT qui a pour objectif la création d’un Conseil Électoral Provisoire (CEP). Pour l’instant, ce dernier n’est toujours pas constitué.

LIRE AUSSI

PressLakay