L’ambassadeur Augustin Smith constate l’aboutissement de la formation du CP et attend son installation

L’ambassadeur Augustin Smith constate l’aboutissement de la formation du CP et attend son installation

Après plusieurs semaines de discussions et de travaux, le processus de formation du Conseil Présidentiel est arrivé à terme. Désormais, les acteurs attendent à ce que le gouvernement démissionnaire publie au journal officiel « Le Moniteur » l’arrêté concernant la nomination des membres de cette structure politique appelée à prendre les rênes du pouvoir en Haïti. C’est le constat fait par l’ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine, Smith Augustin.

Plus de trois semaines après que des discussions ont été entamées entre divers acteurs de la classe politique et d’autres organisations de la société civile, sous la médiation de la CARICOM et des États-Unis, la démarche visant à mettre sur pied une transition politique dans le pays semble aboutie. D’après le consul haïtien en République voisine, Smith Augustin, membre du CP, il ne reste qu’au pouvoir toujours en place de publier l’arrêté concernant la nomination de cette structure.

“Le processus de la formation du CP est arrivé à terme suite à la signature de l’accord entre tous les secteurs qui le forment mais aussi par le fait que le décret qui prend en compte l’organisation, les fonctions et le fonctionnement de la structure politique appelé à prendre les rênes du pouvoir a déjà été transféré à l’organisation régionale.” a déclaré le diplomate lors d’une interview accordée à la radio Kiskeya, lundi 8 avril 2024.

En effet, dimanche, toutes les structures qui ont des représentants dans le conseil présidentiel avaient signé l’accord et l’avaient par la suite envoyé à la CARICOM. Le document, intitulé « Accord Politique pour une Transition Pacifique et Ordonnée » et qui compte une cinquantaine de pages a été paraphé par 24 personnes représentant toutes les parties engagées.

Parallèlement, en réaction à la déclaration du Conseiller Lesly Voltaire, qui a fait croire que le CP prêtera serment devant la population haïtienne, Augustin Smith a fait savoir qu’il s’agit là de la position d’un membre de la structure. Il a souligné que rien n’est encore défini quant à la prestation de serment du Collège Présidentiel. L’ambassadeur a aussi profité pour soutenir que l’accord est resté ouvert aux nouveaux adhérents et que bientôt une procédure d’adhésion sera annoncée.

Par ailleurs, le diplomate haïtien accrédité en République Dominicaine a répété, suivant l’accord signé récemment, que le mandat du Conseil Présidentiel prendra fin le 7 février 2026, et que pendant ce temps, la structure doit résoudre le problème de l’insécurité qui s’aggrave de jour en jour notamment dans la région métropolitaine. Il se penche après sur l’organisation des élections libres pour remettre le pouvoir à un candidat élu.

Alors que le pays est davantage plongé dans ce qui s’apparente à un chaos, et que les autorités concernées sont aux abonnés absents, plus d’un attendent l’installation de l’organisme politique mis en place par les protagonistes haïtiens. Si certains restent pessimistes quant aux résultats qu’il apportera, d’autres sont obligés d’espérer qu’il améliorera la situation dans un pays en proie aux violences des gangs armés criminels et qui est plongé dans une crise humanitaire sans pareille.

LIRE AUSSI

PressLakay