Le BINUH supporte la stratégie nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion de la CNDDR

0 102

Bénéficiant du support du Bureau Intégré des Nations Unes en Haïti (BINUH), la Commission Nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion (CNDDR) penche sur un document de stratégie nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion dans le cadre d’un atelier de travail dont les discussions ont eu lieu les 12, 13 et 14 mai 2021 à l’Hôtel Karibe. 
Ce travail exige « une synergie entre la ministre déléguée chargée des droits humains et de réduction de la pauvreté extrême, le ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE), le ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT), le ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP), le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) à travers l’INFP, la police nationale, le ministère des Affaires Sociales (MAST), le bureau du secrétaire d’Etat a l’intégration des personnes handicapées et le ministère a la condition féminine. Ce sont ces partenaires qui se sont réunis avec nous durant les 3 jours. 
Ils seront chargés d’implémenter les programmes. La CNDDR étant un organe technique de décision », a soutenu Greatz Sironel Charles, Porte-parole de la CNDDR, tout en précisant que le dit organe technique aura pour principale mission de coordonner le désarmement alors que les autres instances suscitées auront à se charger de la mise en œuvre en vue de rétablir la paix dans le pays et de relancer l’économie nationale.
Il faut souligner que ce document de stratégie nationale a été préalablement soumis au gouvernement depuis environ 1 an mais le suivi n’a jamais été fait. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More