Le Comité Consultatif Indépendant et le CEP de Jovenel MOISE en route vers le 27 juin 2021

0 154

À l’approche du référendum tant voulu par Jovenel Moise, il est à noter que son CEP, nommé en date du 28 septembre 2020, n’a jusqu’à présent pas franchi l’ultime étape devant valider son pouvoir. Laquelle situation a donné lieu à une série de débats d’ordre juridique et politique à un moment où les acteurs semblent se prononcer en fonction de la conjoncture alimentée par l’insécurité, le kidnapping, l’inflation, la misère et le banditisme.


En effet, les interprétations juridiques sont nombreuses et donnent lieu tant à des inquiétudes qu’à des nécessités de trouver une alternative pour éviter la phase ultime du chaos et du désordre généralisé qui semble se profiler vers les prochains mois.
D’un côté, alors que la Cour de Cassation souffre encore de l’absence de quelques de ses
membres, elle semble mettre dans l’impasse le projet du CEP qui jusqu’à présent espère prêter
serment en justifiant malgré tout sa légitimité du fait de sa nomination par le Président de la
République.

Par ailleurs, le CEP semble vouloir se confesser en reconnaissant l’interdiction qui lui est faite
par la constitution de consulter le peuple par voie référendaire en vue de modifier la Constitution.

En témoignent les déclarations de Madame Guylande Mésadieu, Présidente du CEP, sur radio magik 9, le mardi 27 avril 2021 : « La constitution indique que nous n’avons pas le droit d’organiser de référendum, mais à aucun moment on a indiqué qu’on n’a pas le droit de changer la constitution ». La présidente du Conseil institué par Jovenel MOISE semble se perdre dans la logique des choses en s’engageant dans un débat conceptuel qu’elle n’a pas su maîtriser et dont les enjeux relatifs à l’avenir du pays semblent lui échapper.


Pour le moment, il est à signaler que malgré les inquiétudes et les incertitudes autour de ce grand projet tant chéri par Jovenel MOISE, son Conseil Electoral et son Comité consultatif indépendant travaillent becs et ongles pour nous offrir un 27 juin spectaculaire. La fermeture du registre référendaire ce lundi 26 avril avec 4.5 millions de potentiels électeurs inscrits figure parmi les avancées importantes devant embarquer le peuple à se prononcer sur l’avant –projet de constitution fabriqué par le comité suscité.

Newsletter
Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Newsletter

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More