Le Congrès des États-Unis : une institution très importante et brisée qui doit être réparée

0 117

Le Congrès des États-Unis est l’institution politique la plus importante du pays. Dans tout pays organisé, le congrès ou parlement est l’institution politique la plus importante. La raison est simple, la plupart des élus politiques font partie de cette institution. La raison pour laquelle le parlement en Haïti n’est pas important est à cause de l’individualisme politique où certains politiciens pensent qu’ils sont plus importants que le parlement. C’est le cas de Toussaint, Dessaline, Pétion, Henri Christophe et bien d’autres. Une autre raison est que les autres institutions publiques du pays sont en panne. Lors du rétablissement de l’ordre ou de l’ordre gouvernemental, le parlement d’Haïti sera l’institution la plus importante du pays car il a la capacité de créer de grandes lois et réglementations basées sur un vote à la majorité au lieu d’une seule personnalité trouvée dans le pouvoir exécutif ou la maison blanche aux États-Unis ou palais, comme on dit souvent en créole haïtien, en référence à notre maison blanche.

Archange Deshommes

Du 5 septembre au 26 octobre 1774, le premier congrès continental fut un rassemblement de représentants des douze des treize colonies d’Amérique du Nord puisque le nom, États-Unis d’Amérique n’y était pas encore. La colonie de Géorgie n’était pas là car elle combattait un soulèvement amérindien à cette époque. Le 4 juillet 1776, le deuxième congrès continental adopta la déclaration d’indépendance de la Grande-Bretagne et appela la nouvelle nation : États-Unis d’Amérique. Les articles de la confédération, qui était le nom de la constitution des États-Unis en 1781, ont créé un congrès de la confédération qui était un organe monocaméral ou un parlement avec une seule chambre. Les colonies avaient un pouvoir égal dans ce parlement à chambre unique. Le Congrès à cette époque avait une autorité ou un pouvoir limité. Les hommes et les femmes du Congrès n’avaient aucun pouvoir pour créer des lois. Ce manque de pouvoir au Congrès a ouvert la voie à la convention de 1787 où le congrès avait deux chambres, la chamber des representants et le sénat. Depuis cette convention de 1787, le pouvoir du Congrès a augmenté à un rythme très élevé. Aujourd’hui, le congrès des États-Unis est l’une des institutions politiques les plus importantes et les plus puissantes au monde.

Le Congrès des États-Unis est important car il élabore des lois qui ont un impact sur notre vie quotidienne et sur la vie des personnes vivant dans des pays étrangers. Les États-Unis sont un pays puissant politiquement, académiquement et économiquement en raison des lois et règlements du Congrès. Les audiences du Congrès où les membres du Congrès peuvent appeler n’importe quel citoyen du pays ou n’importe quel représentant du gouvernement pour un interrogatoire sont très importantes dans un système de freins et contrepoids. Le Congrès a le pouvoir de destituer et de juger les fonctionnaires fédéraux et les fonctionnaires des États tels que les gouverneurs des États. Le président Donald Trump a été destitué par le Congrès des États-Unis à deux reprises. La chambre l’a destitué mais le sénat ne l’a pas fait. Le président Clinton a été destitué par le Congrès à la Chambre des représentants, mais pas au Sénat. Les nominations présidentielles les plus importantes doivent être approuvées par le Congrès. Les traités internationaux signés par le pouvoir exécutif doivent également être approuvés par le congrès.
Le Congrès est brisé pour de nombreuses raisons. Le système bipartite crée une culture de moi contre vous. Mon avis contre votre avis. Ce sont les démocrates contre les républicains. États rouges contre États bleus. Chacun essaie de détruire l’autre. S’il y avait plus de partis politiques au congrès comme c’est le cas au Canada, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, la politique partisane serait de moins en moins importante car les voix des autres partis créeraient un système de freins et contrepoids. La mentalité du peuple américain est divisée dans le mauvais sens. Ils pensent droite contre gauche, blanc contre noir. Démocrates contre républicains, riches contre pauvres. Les médias sont également divisés. C’est CNN contre Fox News. C’est la droite religieuse ou conservatrice contre la gauche libérale.

Un autre probleme, le président des États-Unis est indirectement le président du Congrès. Le vice-président des États-Unis est pratiquement le président du Congrès. Il ou elle a été choisi par le président des États-Unis comme colistier à l’élection présidentielle. Le Congrès n’a pas pu entièrement destituer Clinton dans le scandale de Monika Lowinski et Trump dans l’émeute de Washington, DC parce que les deux hommes étaient indirectement président du Congrès pendant leur mandat à la présidence. Si ce n’est tous, la plupart des pays dont le Canada, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Japon, le Mexique, le Brésil, etc., ont leur parlement ou leur Congrès avec son propre président. Il devrait y avoir des réformes au Congrès pour qu’il ait son propre président. Un autre problème avec le Congrès est le fait que les petits États et les grands États ont deux sénateurs. Haïti a exactement la même chose. Trois sénateurs par départements pour Haiti. Un État devrait avoir des sénateurs ou des députés en fonction de sa taille et de sa population. Les États plus grands en taille et en population devraient avoir plus de sénateurs et de députés que les États plus petits, tout comme ils le font pour la chambre des représentants. C’est le cas au Canada et dans beaucoup d’autres pays industrialisés. En Haïti, nous devrions avoir des sénateurs en fonction de la taille et de la population du département. En Haiti, chaque sénateur devrait représenter un district distinct, comme au Canada et en France par exemple.

L’ignorance et le complexe d’infériorité mettent différentes élites en Haïti dans une situation où elles copient tout ce que fait le gouvernement des États-Unis. Bien que je ne sois pas ici contre la copie du gouvernement des États-Unis, nous devons être prudents. Il faut copier ce qui est bien. Par exemple, tout comme le Congrès américain est le centre du pouvoir politique aux États-Unis, le parlement haïtien doit être le centre du pouvoir politique en Haïti. C’est le cas au Canada, en France, en Allemagne, au Japon, au Royaume-Uni, en République populaire de Chine, au Mexique, au Brésil et dans de nombreux autres pays. En Haïti, l’institution la plus importante du pays est le parlement. J’ai déjà publié un article à ce sujet. Dans cet article, j’ai proposé un système de gouvernement parlementaire pour Haïti où le président du pays est choisi par le parlement et où certains membres du parlement à la chambre des députés constituent le gouvernement. Le congrès américain d’un point de vue organisationnel, est un mauvais exemple pour nous en Haïti. Aux États-Unis, ils ont toutes sortes d’élections à la fois.
Ils les appellent des élections de mi-mandat et générales où le peuple doit voter pour le président, les sénateurs, les députés, les gouverneurs, les assemblées législatives des États, etc. Ce système apporte beaucoup de confusion. Haïti a exactement la même chose. On vote pour le parlement (sénateurs et députés), les maires, les sections communales et le président en même temps. C’est la confusion. Le modèle français où les gens du pays participent à différents types d’élections à différents moments est le meilleur exemple pour nous en Haïti et pour les Etats Unis. En France, les quatre principaux types d’élections ( 1….élections municipales….2 élections départementales et régionales……3 élections à l’Assemblée nationale……4 élections présidentielles) se sont déroulées à des dates distinctes pour éviter la confusion et l’instabilité politique. Ces élections ont eu lieu tous les cinq ou six ans à des dates différentes. Les États-Unis et Haïti devraient apprendre de la France de cette manière, car de meilleures institutions ou de meilleures élections apportent une meilleure paix, une meilleure prospérité et un meilleur pays.

Archange Deshommes, Auteur du livre: Democratie pour la crise haitienne: Des idees pour les reformes politiques en Haiti (disponible sur Adeshommes@!hotmail.com/ Amazon.com)
Auteur de plus de 50 articles sur Haïti et le monde

Adeshommes@hotmail.com/ 786-768-3000

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :