Le MENFP renforce l’intégrité des examens d’État en n’acceptant que des enseignants dûment identifiés comme surveillants et correcteurs

Le ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP annonce des initiatives en vue de renforcer l’intégrité de la passation des examens officiels. Dans une note, le MENFP dit vouloir préserver davantage l’intérêt des élèves et des parents.

Le MENFP renforce l'intégrité des examens d'État en n'acceptant que des enseignants dûment identifiés comme surveillants et correcteurs

À cet effet, le MENFP précise que seuls les enseignants dûment identifiés comme tels et autorisés seront acceptés, cette année, comme surveillants, superviseurs et correcteurs.

Ces enseignants doivent être clairement identifiés par leurs Numéros d’Immatriculation Fiscale (NIF), leurs Cartes d’Identification Nationale (CIN) et doivent donner, au moins, l’adresse d’une école où ils travaillent effectivement. Le numéro du Permis d’enseigner peut être fourni, le cas échéant, poursuit la note du MENFP.

Il s’agit d’une mesure qui vise à consolider et à valoriser la profession enseignante et à assurer que ce sont des gens de métier qui s’impliquent dans ce processus, selon le MENFP.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay